Le corps enseignant invité à démarrer les cours sans attendre
APS
SENEGAL-EDUCATION-APPEL

Le corps enseignant invité à démarrer les cours sans attendre

Louga, 3 oct (APS) - Le gouverneur de la région de Louga, El Hadji Bouya Amar, a salué jeudi le bon déroulement de la rentrée scolaire dans les établissements dans la commune, invitant professeurs et censeurs à faire leur possible pour un démarrage effectif des cours dès le jour de la rentrée même avec peu d’élèves dans les classes.

"Nous avons fait le tour des établissements en commençant par le préscolaire, l’élémentaire et le moyen secondaire et au niveau de l’élémentaire, il n’y a pas de soucis, le personnel enseignant est sur place et certains cours ont démarré. La difficulté réside dans le moyen secondaire comme c’est souvent le cas", a-t-il dit.
 
S’exprimant au terme d’une tournée des établissements scolaires, M. Amar a soutenu que la rentrée scolaire "s’est bien passée de manière générale".
 
"Il est difficile, dans le moyen secondaire", de voir les cours démarrer le jour de la rentrée. "Ce qui a été décidé à ce niveau, c’est que même s’il y a un élève dans la salle, que les cours démarrent", a-t-il dit, invitant les professeurs et censeurs à appliquer cette directive.
 
Selon lui, le concept "Ubi Tay, Jang Tay’’, consistant à démarrer effectivement les cours le premier jour de la rentrée scolaire, est devenu "une réalité depuis plus de trois ans. C’est ce que l’Etat veut et à notre niveau, nous sommes là pour appliquer la continuité de l’Etat au niveau de l’éduction".
 
"Ce qui a été décidé est que les cours commencent le jour de la rentrée aussi bien chez les enseignants que chez les élèves. Ce concept doit être la règle et non l’exception", a-t-il dit.
 
El Hadji Bouya Amar s’est par ailleurs félicité des efforts de nettoiement et de désherbage au niveau des établissements scolaires en perspective de la rentrée scolaire.
 
"L’école doit refléter un cadre de vie idéal, parce que nous sommes dans l’air de la qualité au niveau de l’éducation. Et lorsque nous voulons de la qualité, il faut y intégrer l’entretien des établissements, la propreté et un cadre de vie idéal. C’est cela l’ambition de l’Etat et des partenaires de l’éducation", a-t-il souligné.
 
Selon le gouverneur de Louga, pour obtenir de bon résultats scolaires, "il faut travailler dans la rigueur, la qualité et la pérennité et mettre l’élève au-devant de la nation pour son bien, son devenir et pour le bien du Sénégal".
 
"Nous souhaitons une année scolaire paisible pour de bon résultats. Il ne saurait y avoir de frontière entre l’administration et les partenaires, car nous sommes dans le même cadre", a-t-il indiqué.
 
La mairie de Louga, dans le cadre de l’appui à l’éducation, a octroyé 17 millions de francs CFA aux écoles de la commune dont 15 millions pour les établissements du primaire et deux millions pour l’éducation inclusive.
 
Cet appui a servi à l’achat de fournitures, de cahiers, d’ardoises et de stylos, des lots distribués aux écoles pour permettre aux élèves de démarrer les cours dès la rentrée.
 
 


SK/BK