Lancement à Sokone d’un projet d’amélioration de la maîtrise de la lecture
APS
SENEGAL-USA-EDUCATION

Lancement à Sokone d’un projet d’amélioration de la maîtrise de la lecture

Sokone (Fatick), 27 avr (APS) - ’’Nos enfants lisent’’, un projet américain dédié à l’amélioration du niveau de maîtrise de la lecture des élèves par l’utilisation des langues nationales, a été officiellement lancé vendredi à Sokone, dans la région de Fatick (centre), a appris l’APS.

La mise en œuvre de cette initiative financée par le gouvernement américain à travers l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a été confiée à l’Association Femme Plus de Sokone pour une durée de quatre ans dans la région de Fatick.

‘’Notre association va contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation dans la région de Fatick qui ne fait pas partie des premières dans l’apprentissage de la lecture pour les enfants des classes de CI, CP et CE1’’, a souligné, sa présidente Oumou Khairy Senghor.

S’appuyant sur une étude portant sur le système national d’évaluation des rendements scolaires en 2017, elle a rappelé que seuls 23, 5 % des élèves de cette catégorie maîtrisaient la lecture dans cette région, alors que la moyenne nationale était de l’ordre de 23, 5 %.

‘’Aujourd’hui grâce à ce programme, nous allons mettre à contribution la communauté toute entière pour relever considérablement le niveau de lecture des enfants grâce à un suivi-soutien effectif dans les foyers des parents d’élèves’’, a indiqué Mme Senghor.

Il s’agit, à travers sa mise en œuvre, de mener des activités de communication et de renforcement des capacités des acteurs dans 65 communautés et l’appui à quelque 130 relais communautaires devant être suivis par 4 superviseurs.

Leur mission consistera à veiller au bon déroulement des activités dans les inspections de l’éducation et de la formation (IEF) de Fatick, Foundiougne, Gossas et Dioffior, a-t-elle détaillé.

L’objectif est d’arriver à l’horizon 2022 au changement positif des comportements de 80 % des parents d’élèves s’agissant de l’encadrement des élèves des trois premières années du cycle primaire, a ajouté la président de l’association Femme Plus.

Au total, 800 millions de francs Cfa seront injectés dans cette région du centre du Sénégal qui rencontre des difficultés dans l’apprentissage de la lecture des enfants cibles, a de son côté rappelé, Lisa Franchett, directrice de l’USAID ;

Elle a ainsi magnifié l’engagement et la contribution de l’association Femmes plus dans sa partition au développement de l’éducation.


BD/AKS