Lancement de la semaine nationale dimanche prochain à Mbour
APS
SENEGAL-ALPHABETISATION

Lancement de la semaine nationale dimanche prochain à Mbour

Mbour, 3 sept (APS) – Le lancement officiel de la 44ème semaine nationale de l’alphabétisation aura lieu le dimanche prochain à Mbour (ouest) avec comme objectifs, entre autres, de communiquer sur la nouvelle vision du gouvernement en matière d’éducation de base des jeunes et adultes analphabètes, a appris l’APS.

 
L’information a été donnée mardi au cours d’une réunion du Comité départemental de développement (CDD) tenue sous la présidence du préfet de Mbour, Saër Ndao, en présence de la directrice de l’alphabétisation et des langues nationales, Ndèye Name Diouf, de l’inspecteur d’académie (IA) de Thiès, Pape Baba Diassé et de tous les acteurs qui gravitent autour du secteur de l’éducation.
 
‘’L’alphabétisation et multilinguisme : atouts et opportunités pour l’employabilité’’ est le thème qui a été choisi cette année, a expliqué l’inspecteur d’académie de Thiès, Pape Baba Diassé, pour qui, ce thème répond aux enjeux de l’employabilité et aux orientations de l’Etat du Sénégal.
 
Selon M. Diassé, cette semaine nationale de l’alphabétisation sera une occasion pour les acteurs de ‘’capitaliser’’ les initiatives d’intégration entre l’alphabétisation et la formation professionnelle et technique, notamment sur le modèle pédagogique ‘’alphabétisation, formation professionnelle et technologie de l’information et de la communication’’. Aussi, il révèle que le taux d’analphabétisme se situe à 54,6%.
 
‘’Depuis que nous sommes là en 2012, nous avons innové avec la mise en place de programmes pas seulement pour alphabétiser les femmes et les jeunes qui sont en majorité analphabètes, mais c’est surtout pour que ces derniers puissent avoir une autonomie économique et sociale pour pouvoir participer à l’économie de notre pays’’, a dit, pour sa part, la directrice de l’alphabétisation et des langues nationales, Ndèye Name Diouf, 
 
Elle a expliqué que, dans ces programmes, l’innovation a consisté à appuyer les femmes dans leurs activités génératrices de revenus. Ndèye Name Diouf a souligné le caractère cosmopolite de Mbour où se côtoient toutes les ethnies et où on parle toutes les langues, notamment 22 des 25 langues nationales codifiées.
 
‘’Cette activité nous permet de partager ce que nous avons de commun, les langues nationales. On parle souvent de retour à nos valeurs, mais cela n’est pas possible si nous ne savons pas qui nous sommes. Savoir qui nous sommes, c’est d’abord connaitre nos langues nationales, pouvoir les maitriser et les manipuler à l’oral comme à l’écrit’’, a dit le préfet de Mbour, Saër Ndao.
 
M. Ndao appelle à une mobilisation massive pour donner à cette activité un cachet populaire, une contribution à l’effort de développement national et une participation pour faire de l’alphabétisation un outil d’entreprenariat.
 
 
 
 

ADE/MD