La COSYDEP invitée à jouer un rôle d’interface (syndicats)
APS
SENEGAL-EDUCATION

La COSYDEP invitée à jouer un rôle d’interface (syndicats)

Saly (Mbour), 24 juin (APS) – Des syndicalistes ont suggéré à la Coalition des Organisations pour la défense de l’Education publique (Cosydep) d’adopter une posture ’’beaucoup plus visible auprès de l’Etat’’ afin de jouer le rôle ’’d’interface’’ dans le cadre des accords signés avec le gouvernement, pour le respect des engagements et la stabilité de l’espace scolaire.

 
‘’Bien qu’elle (Cosydep) n’est pas une organisation syndicale, il est important lors de la signature de protocole d’accords qu’elle soit là, non pas seulement en tant qu’observateur mais en tant que structure de veille pour le respect des engagements pris de part et d’autre’’, a dit le Secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire (SAEMS), Saourou Sène.
 
Membre fondateur de la Coalition et ayant participé aux processus et autres activités, il a souligné la nécessité pour la Cosydep de ‘’prendre une part active pour un système éducatif de qualité’’. 
 
Intervenant lors du forum citoyen organisé dans le cadre de la 4ème Assemblée générale de la Cosydep ouverte lundi à Saly (Mbour centre), Saourou Sène estime que ‘’la coalition est là non seulement pour participer à la réflexion, à la prospection mais elle doit également réagir aussi pour prendre position’’.
 
Au-delà de la réflexion, a-t-il ajouté, ‘’il faudrait que les actions de la COSYDEP soient des actions plus visibles avec le gouvernement du Sénégal’’.
 
‘’Quand les choses ne marchent pas, quand les syndicats sont devant la scène il faut également que la Cosydep soit entendue en même temps’’, a suggéré le secrétaire général du SAEMS.
 
Dans le même sillage, le Secrétaire général du Cadre Unitaire des syndicats du moyen secondaire (CUSEMS), Abdoulaye Ndoye, estime que ‘’la Cosydep doit prendre part aux négociations avec le Gouvernant pour asseoir son rôle de veille’’.
 
‘’La Cosydep est incontournable pour le système éducatif’’, a-t-il fait valoir lors du débat sur le partenariat à bâtir autour du système avec les organisations de la société civile.
 
Pour le Secrétaire général du Syndicat des Professeurs du Sénégal (SYPROS), Marième Sakho Dansokho, ‘’c’est important de discuter sur le modèle de partenariat parce que convaincus que sans l’implication de l’ensemble des acteurs il sera difficile d’atteindre les objectifs d’une éducation de qualité inclusif pour tous’’.
 
Ainsi l’assemblée de renouvellement de la Coalition organisée régulièrement montre la vitalité démocratique de cette organisation qui met en synergie des familles d’acteurs, a-t –elle ajouté. 
 
‘’Les organisations syndicales sont disposées et disponibles et ont toujours clamé leur volonté et leur engagement à être impliqués dans tout le processus du système éducatif sénégalais pour apporter leur contribution avec des propositions’’, a dit Mme Sakho.
 
Ouverte par le ministre de l’Education Mamadou Talla, l’Assemblée générale est placée sous le thème ‘’Bâtir un partenariat efficace et responsable pour la réalisation de l’ODD4 au Sénégal : La Cosydep s’engage’’.
 
 

ADL/MD