La Cosydep doit s’assurer un minimum d’autonomie (PCA)
APS
SENEGAL-EDUCATION

La Cosydep doit s’assurer un minimum d’autonomie (PCA)


Mbour, 25 juin (APS) – La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) doit revoir son modèle économique pour s’assurer d’un minimum d’autonomie et de durabilité permettant par exemple de disposer d’un siège, a suggéré mardi le président de son Conseil d’administration, Moussa Mbaye.


‘’La coalition reste dépendante de projets avec des besoins de fonctionnement et de financement des activités sur le terrain qui ne cessent de se multiplier au niveau régional et national, a-t-il dit lors de la lecture du rapport moral fait dans le cadre de la 4ème Assemblée générale de l’organisation qui se tient à Saly Portudal.


Les activités de la Coalition menées en une décennie d’existence et son fonctionnement ont été principalement appuyées par des conventions de financement avec des partenaires, a-t-il rappelé.


Ainsi, au-delà des cotisations statuaires, la coalition devra initier des actions innovantes pour amorcer son processus d’autonomisation. A titre d’exemple la coalition pourrait développer un volet prestation de services dans le domaine de la formation de la conduite d’études ou de la production de supports pédagogiques, a-t-on proposé.


‘’Il s’agit de conserver les acquis puisque c’est un bilan plus que positif, c’est élogieux mais à l’entame de l’ère de la maturité pour la Coalition, il est important d’aller vers une autonomie de financement’’, a expliqué Moussa Mbaye.


Dans son rapport, le Président du Conseil d’administration en fin de mandat, a également attiré l’attention de la Coalition qui a atteint aujourd’hui ‘’un haut niveau de reconnaissance’’, rappelant que c’est en atteignant leur pic de crédibilité que les organisations connaissent des difficultés.


‘’C’est en atteignant leur pic de crédibilité que les organisations connaissent des dissensions internes alors que c’est une vocation bénévole, un engagement volontaire’’, a-t-il insisté en invitant les membres à être ‘’ les vigies pour que la COSYDEP soit exempte de ces jeux d’acteurs’’.


Durant les deux années passées, a-t –il dit, il s’est principalement agi de ‘’mettre l’accent sur les exclus du système, en faire une question prioritaire pour résorber le gap, leur intégration dans les offres d’éducation de qualité’’.


La question de l’éducation des adultes, la formation professionnelle avec la cartographie des interventions mises en œuvre par des organisations de la société civile et les deux éditions de la Foire des innovations en éducation et formation ont marqué l’action de la Cosydep en 2017 et 2018.


Au terme de l’AG, les organes de gouvernance de la Coalition seront renouvelés notamment les membres du Conseil d’administration et du secrétariat exécutif national.

En outre, les orientations, axes d’intervention prioritaires et stratégies d’action pour le plan triennal 2019-2021 sont définis en lien avec l’Objectif de développement durable 4 (ODD4) relatif à l’accès à l’éducation de qualité pour tous.

ADL-AKS