L’IEF de Louga déplore la récurrence des comportements inciviques à l’école
APS
SENEGAL-EDUCATION

L’IEF de Louga déplore la récurrence des comportements inciviques à l’école

Louga, 9 mai (APS) - L’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Louga, Ibrahima Guèye, a déploré mercredi lors du lancement officiel de la semaine de l’école de base, des actes d’incivisme notés ces derniers mois dans les établissements scolaires du pays.
 
"On peut percevoir plusieurs phénomènes qui affleurent pour attester une dégradation persistance des comportements civiques qui constituaient autant de barrières que personne n‘osait ni enjamber ni sauter", a dit M. Guèye lors du lancement officiel de la semaine de l’école de base au niveau du département de Louga, au Bloc Scientifique et Technique (BST).
 
Pour l’édition 2018 de la semaine de l’école de base, le thème est axé sur "La consolidation des valeurs civiques : l’école, les forces de défense et de sécurité au service de la nation".
 
Pour l’IEF de Louga, "les comportements d’incivisme sont multiformes et récurrents [à tel point] que l’on pourrait se demander si tout le corps social n’est pas en situation clinique de désintégration". 

Il a cité notamment des élèves qui battent leur enseignant, des étudiants qui s’en prennent aux cuisiniers pour faire eux-mêmes la cuisine ou leurs camarades d’une autre région qui défient quotidiennement les forces de l’ordre.
 
"Les causes d’une telle recrudescence des attitudes inciviques sont à chercher dans une évolution démographique mal maîtrisée et une excessive jouissance libertaire qui méconnait ses propres limites", indique M. Guèye, notant que "les foyers socio-éducatifs sont devenus des champs de confrontation".
 
Passant en revue les effets néfastes d’une telle attitude dans la société d’aujourd’hui, il a appelé à une thérapie efficace à partir "d’actions concertées entre l’école et les forces de défense et de sécurité qui dans une posture préventive, assument leur devoir d’éducation citoyenne dans la complémentarité".
 
Plaidant pour l’institutionnalisation de la mise en rang des élèves et la levée des couleurs, il a estimé que "(...) les parents ont un devoir d’exemplarité qui balise la voie royale à suivre par les jeunes".
 
Aux forces de défense et de sécurité dont notamment les sapeurs-pompiers qui ont fait des démonstrations de secours, il a demandé l’élaboration de ’’stratégies de coexistence pacifique avec la communauté qu’elles doivent protéger pour raffermir leurs relations de plus en plus conflictuelles".
 
 

AMD/ASB/OID