Divers mécanismes pour changer les conditions d’hébergement des étudiants (ministre)
APS
SENEGAL-UNIVERSITE

Divers mécanismes pour changer les conditions d’hébergement des étudiants (ministre)

Dakar, 22 sept (APS) – Le gouvernement entend renforcer les infrastructures d’hébergement des étudiants par différents mécanismes tels que les investissements publics et les initiatives privées, pour favoriser la réussite de l’étudiant et améliorer ses conditions de vie, a indiqué jeudi le ministre de l’Enseignement supérieur et de Recherche, Mary Teuw Niane.
 


"En 2012, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar disposait de 5.000 lits, dont plus de 1.000 étaient en voie de destruction. Depuis lors, l’Etat a livré à l’UCAD quatre bâtiments, dont deux dans le grand campus, un à Claudel et à la FASTEF", a-t-il relevé.
 
Le Professeur Mary Teuw Niane, qui était l’invité de la rédaction de l’APS, a rappelé que la plupart des bâtiments de l’UCAD n’étaient plus propices à l’habitation selon les rapports publiés par des structures en charge de la sécurité au niveau du ministère de l’Habitat.
 
’’Il fallait les détruire (bâtiments) pour la sécurité des étudiants et l’UCAD s’est retrouvée avec moins de 4.000 lits", a expliqué le ministre.
 
Selon lui, le président de la République, Macky Sall, a inauguré en 2015, trois pavillons d’une capacité de 1.044 lits qui ont été livrés à l’UCAD dans le cadre d’un programme d’urgence qu’il a mis en place.
 
’’Actuellement, nous avons lancé les travaux pour 4.000 lits supplémentaires et signé avec le ministre de l’Economie et des Finances, une convention pour la construction de 18.000 lits supplémentaires, dont 15.000 au niveau de l’UCAD et 3.000 pour l’université Ahmadou Makhtar Mbow de Diamniadio, en construction", a souligné M. Niane.
 
Selon le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ce processus va rehausser le plateau social au niveau de l’UCAD. Et il sera accompagné de la construction de restaurants et de l’aménagement du cadre de vie, a-t-il ajouté.
 
’’Et d’ici deux ans, quand il va être terminé, nous serons à peu près au même niveau que l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), c’est-à-dire 1 lit pour 3 étudiants’’, a dit le membre de l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal.
 
Il a souligné que de pareilles actions sont menées en faveur de l’UGB où sont prévu 2.000 lits supplémentaires. Et un projet de 6.000 lits est en phase de finalisation pour l’ensemble des universités du pays, a continué Mary Teuw Niane.
 
’’Quelque 2.000 lits seront répartis entre l’Université de Thiès, l’Ecole nationale d’agriculture de Thiès et l’Ecole Polytechnique, où la construction de résidence universitaire a démarré", a signalé le Pr Niane. Dans toutes les universités publiques, dit-il, plusieurs lits ont été déjà réceptionnés.

SDI/ASG