L’émergence d’une éducation de qualité et performante doit être une affaire de tous (IA Thiès)
APS
SENEGAL-EDUCATION

L’émergence d’une éducation de qualité et performante doit être une affaire de tous (IA Thiès)

Thiès, 1er oct (APS) - Tous les acteurs de l’école sénégalaise doivent se mobiliser pour relever le défi de l’émergence d’une éducation de qualité, performante au bénéfice des enfants qui constituent l’avenir a souhaité l’inspectrice d’Académie de Thiès, Khadidiatou Diallo.
 

Dans un entretien accordé, vendredi, à l’APS, Mme Diallo a souligné que "relever le défi d’une école stable, pacifique doit être l’affaire de tous, enseignants, parents d’élèves, syndicats d’enseignants, membres de la société civile, ainsi que l’Etat".

"La restauration de la confiance entre les différents acteurs de l’école devrait, a-t-il estimé, permettre d’arriver à des résultats positifs, à une bonne formation qui amèneront le Sénégal à disposer de ressources humaines de qualité, propices à son développement".
 
En outre, Khadidiatou Diallo a salué les mesures idoines prises par les autorités, en intelligence avec les organisations syndicales d’enseignants, pour avoir une ouverture des classes correcte en 2016-2017 et concrétiser le concept "Ubi Tèy Jang Tèy".

"Il faut certes quelques réglages afin que ce concept soit une réalité", a toutefois concédé Mme Diallo qui a rappelé les dispositions prises en rapport avec les inspecteurs de l’éducation et de la formation (IEF) et des directeurs d’écoles pour la réussite de la rentrée scolaire 2016-2017 à Thiès.

Selon elle, "les quelques difficultés relevées et qui concernent les inondations au niveau de certaines écoles, ainsi que les abris provisoires, sont entrain d’être réglées, pour permettre aux enseignants et élèves de retrouver les classes dans des conditions acceptables". 
 
"Le désherbage, la réfection de certains établissements scolaires, sont effectués pour la plupart, avec l’appui des autorités administratives, des services d’hygiène et autres partenaires de l’école, afin qu’on arrive à réussir la mise en service de ces espaces scolaires", a-t-elle noté.
 
L’IA de Thiès, a ajouté que "le personnel enseignant est déjà sur pied et les directeurs des établissements vont prendre toutes les dispositions utiles afin que le jour de la rentrée, l’élève qui dispose d’un Bic et d’un cahier, puisse démarrer ses cours sans aucune entrave".
 
La région de Thiès, dispose de 1038 écoles, 40 lycées, 123 collèges, ainsi que des centres de formation professionnelle, des cases des Tout-petits, a informé Khadidiatou Diallo. 
 
Elle a relevé que les inscriptions ne doivent être des obstacles pour les parents d’élèves, car des instructions sont données afin que des moratoires leur puissent être accordées afin les élèves retrouvent leurs classes, sans contrainte de payement dans l’immédiat.
 
Mme Diallo a en outre lancé un appel à tous les acteurs, les populations, à "adopter la posture de gagnant face aux défis de l’école, en changer de paradigmes et de façons de faire".

BD/PON