L’ANPECTP dans une dynamique de
APS
SENEGAL-EDUCATION

L’ANPECTP dans une dynamique de "promotion d’une bonne nutrition"

Dakar, 5 déc (APS) - L’Agence nationale de la petite enfance et de la Case des touts petits (ANPECTP) s’est engagée dans la promotion d’une "bonne nutrition" et d’une large sensibilisation en vue d’une meilleure prise en charge des enfants, a indiqué, mardi à Dakar, sa directrice générale, Thérèse Faye Diouf.
 
 
Cette volonté est affichée à travers la célébration de la Semaine nationale de la Petite enfance (11-17 décembre) axée sur le thème : "Une nutrition adéquate, un intrant de qualité pour le développement de la petite enfance".

Ce sera l’occasion de "porter le plaidoyer pour lutter contre la malnutrition chez les touts petits", a dit Thérèse Faye Diouf lors d’un point de presse.
 
Selon Mme Diouf, pour assurer les conditions optimales de santé et de développement de l’enfant, "une nutrition adéquate est essentielle et nécessite une alimentation saine, diversifiée, variée et équilibrée en quantité suffisante". 
 
"Une nutrition adéquate durant la petite enfance est le meilleur moyen d’optimiser la croissance et la maturation de l’enfant avec tout son potentiel en lui garantissant un bon développement cérébral et cognitif", a-t-elle souligné.
 
L’ANPECTP déroule ainsi des activités de pesées, de dépistage de la malnutrition, d’implantation de cantines et de tables de micro-jardinage, d’éducation nutritionnelle au niveau des Cases, les écoles maternelles publiques, les garderies ou centres d’éveil communautaires, selon Thérèse Faye Diouf qui estime, toutefois que le taux de couverture des cantines de 31,34% reste encore faible dans ces structures. 
 
Pour le Coordonnateur de la Cellule de lutte contre la malnutrition (CLM), Abdoulaye Kâ, "un partenariat dynamique a été scellé depuis la mise en place de l’Agence pour davantage promouvoir une bonne nutrition et sensibiliser les populations en vue d’une meilleure prise en charge de la petite enfance".
 
"Toutes les directives données par le Gouvernement sont en train d’être menées pour une approche qui réponde aux besoins nutritionnels du pays et en même temps adaptés au contexte de chaque localité", selon Abdoulaye Kâ. 
 
L’idée, a-t-il dit, "c’est d’optimiser la consommation des produits locaux dans la préparation des recettes culinaires".
 
Le lancement officiel de la Semaine est prévu au Stade Massène de Fatick mais chaque région organisera trois activités phares liées au dépistage de la malnutrition aiguë, le lancement du grenier communautaire et l’organisation d’une journée de jeu.
 
La cérémonie de clôture, précédée d’une randonnée pédestre, se tiendra le samedi 16 décembre à la Place de l’Obélisque.
 
 
 

ADL/PON