L’AFD octroie plus d’un milliard FCFA à la CONFEMEN
APS
SENEGAL-FRANCOPHONIE-EDUCATION

L’AFD octroie plus d’un milliard FCFA à la CONFEMEN


Dakar, 29 déc (APS) – L’Agence française de développement (AFD) va consentir un financement de 1,3 milliard FCFA en faveur de la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) pour appuyer son programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC), a appris l’APS.



Le secrétaire général de la CONFEMEN, Jacques Boureima Ki , et la directrice de l’AFD au Sénégal, Laurence Hart, ont signé la convention de financement de ce programme qui entre dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième évaluation internationale des systèmes éducatifs, jeudi à Dakar, en présence de Christophe Bigot, ambassadeur de France au Sénégal, signale un communiqué.



"Cette enquête standardisée porte sur l’évaluation des compétences des élèves de 2e et 6 e années du primaire et sur celle de leurs enseignants’’, précise le texte. Il souligne que le but est d’’’identifier les caractéristiques des performances des systèmes éducatifs de quinze (15) pays francophones d’Afrique subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, RD Congo, Sénégal, Tchad et Togo".



L’enquête permettra également d’identifier les déterminants d’une éducation de base de qualité, souligne la même source. Elle ajoute que "le financement, qui est une subvention non remboursable, servira à réaliser le plan d’action 2017-2021 du PASEC, notamment les activités de terrain dans les 15 pays bénéficiaires sous forme de fonds délégués".


De façon spécifique, le projet qui fait l’objet de financement de plusieurs partenaires (AFD, pays bénéficiaires, CONFEMEN, DDC Suisse) vise, entre autres, à renforcer les capacités des pays dans l’évaluation des compétences des élèves et la production d’analyse sur les déterminants des performances de leurs systèmes éducatifs et à améliorer l’efficacité, la qualité et la légitimité scientifique du PASEC.


Ce financement est le troisième appui de l’AFD au PASEC depuis 2009. Le premier concours de 1,3 million d’euros, achevé en 2012, avait pour principal objet la conduite d’évaluations nationales et la révision des outils d’évaluation du PASEC.


Le second appui d’un montant de 4 millions d’euros octroyé en 2012 a permis d’accompagner le Programme dans la réalisation de la première évaluation internationale comparée PASEC 2014 portant sur dix (10) pays d’Afrique subsaharienne francophone et adoptant les standards internationaux des évaluations des acquis des élèves.


Le communiqué indique que la CONFEMEN s’engage à une utilisation rigoureuse et efficace de ces ressources et fera régulièrement une reddition des comptes aux instances de décision et aux partenaires financiers.


La CONFEMEN compte 44 Etats et gouvernements membres. Elle est créée depuis 1960 et son siège est à Dakar, au Sénégal.

PON/ASG/OID