L’académie de Tambacounda se prévaut d’une
APS
SENEGAL-EXAMENS-BILAN

L’académie de Tambacounda se prévaut d’une "bonne dynamique de progression"

Tambacounda, 6 août (APS) - L’académie de Tambacounda (est) se trouve dans "une bonne dynamique de progression" en termes de résultats aux différents examens, avec des bonds de 2 à 22 points enregistrés en 2016 par rapport aux deux précédentes années, a indiqué, samedi, l’inspecteur d’académie Alassane Niane.
 
"L’académie est dans une bonne dynamique de progression" pour l’atteinte des objectifs qui lui ont été fixés, a notamment dit M. Niane, au cours d’une journée de partage des résultats avec la communauté, au complexe DIDEC dans la commune de Tambacounda. 
 
"Le Bac, à l’image du BFEM, place l’académie dans une dynamique de progression en termes de résultats obtenus depuis 2014", a confirmé l’inspecteur Assane Mbengue, en charge du suivi-évaluation à l’inspection d’académie (IA), présentant les résultats obtenus par Tambacounda à l’issue des différents examens scolaires.
 
"Il a noté que les meilleures performances sont réalisées en 2016, avec un taux de réussite global de 30,13%", contre 27,56% en 2015. 
 
L’écart entre 2015 et 2016 est ainsi de +2,57, contre un écart de +0,49 entre 2014 et 2015, a fait remarquer M. Mbengue. 
 
Au Bac technique, a-t-il détaillé, Tambacounda est passé d’un taux de réussite de 42,11 à 72,41%, soit une progression de +30,31 points. 
 
Au CFEE, "une évolution positive" a été aussi notée, avec des résultats globaux qui sont passés de 19,45% en 2014 à 47,14% en 2016, équivalant à un écart positif de 27,69%, a poursuivi l’inspecteur Mbengue.
 
Au BFEM, "une nette progression a aussi été enregistrée depuis 2014", avec des taux de réussite passés de 48,87% à 61,58% et 67,72% en 2015 et 2016 respectivement, a indiqué M. Mbengue. 
 
Il a toutefois souligné que le nombre de candidats continue de baisser depuis 2014, passant de 6.337 cette année-là à 6.272 en 2015 et 5371 en 2016. 
 
Cette situation qui "pourrait être due, selon lui, au faible taux de survie au moyen" (39,54%), un phénomène qui devrait être étudié en profondeur dans un contexte où l’accès est en passe d’être gagné et où la problématique du maintien demeure. 
 
Concernant le CFEE, les ’’résultats satisfaisants’’ peuvent s’expliquer par le "bon dispositif de qualité" mis en place par l’académie, avec, entre autres, l’encadrement et la formation des maîtres et directeurs, les contrats signés avec les écoles, l’accompagnement de certaines collectivités, selon l’inspecteur Mbengue.
 
Assane Mbengue a saisi cette occasion pour présenter le niveau des seuils de lecture et de mathématiques au niveau de l’académie de Tambacounda.
 
A l’issue de tests en début et fin d’année au CI et au CP, les seuils de maîtrise de français sont passés de 33,69% en pré-test à 67,33% en post-test, soit un bon de 30,48 points, indiquent les résultats enregistrés par l’IA.
 
Au CP, un bond de 23,48 a été réalisé, puisqu’on est passé de 37,26% au pré-test à 60,74% au post-test. 
 
Les résultats sont aussi "satisfaisants" pour ce qui est des mathématiques, a-t-il signalé, faisant état d’un taux d’atteinte de la cible de 97,07%, correspondant à un bond de 18,18 réalisé au CI et 19,11 au CP. 
 
L’année 2015 a été "un déclic", en raison de l’émotion suscitée par les mauvais résultats de 2014, qui avaient entraîné une mobilisation de la communauté, a dit l’inspecteur d’académie Alassane Niane. 
 
"Les gens insistent trop sur les résultats aux examens, en occultant ceux des classes intermédiaires", a-t-il commenté, non sans souligner la nécessité de consentir davantage d’efforts au CFEE et au Bac, afin de tendre vers la norme en matière d’examens, qui est de 50% de réussite, voire la dépasser.
 

ADI/BK