Kolda : un nouveau CEM inauguré à Anambé Couta
APS
SENEGAL-EDUCATION-INFRASTRUCTURES

Kolda : un nouveau CEM inauguré à Anambé Couta

Kolda, 11 fév (APS) - Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam a inauguré, vendredi, le collège d’enseignement moyen (CEM) du village d’Anambé Couta, dans le département de Vélingara (Kolda), a constaté l’APS.
 
 

Ce nouveau CEM est construit par deux donateurs anonymes qui ont répondu favorablement à la volonté du chef de l’Etat Macky Sall qui, dans son discours à la Nation du 31 décembre 2015, avait décidé de bâtir un collège moderne dans ce village. Parce que les élèves d’Anambé Couta qui ont étudié depuis le CI dans des abris provisoires avaient réalisé un taux de 100% au BFEM.

"Le 15 mai 2016 les travaux avaient démarré et le 20 août de la même année, le chantier a été livré. Ce geste du chef de l’Etat traduit l’engagement qu’il a pour l’équité territoriale, le développement du pays et la sensibilité qu’il a d’assister les populations surtout celles qui vivent dans des zones défavorisées comme Anambé Couta" a souligné Serigne Mbaye Thiam.

Le ministre d’Education nationale a fait noter que "cet engagement du chef de l’Etat a rencontré la générosité et le patriotisme de bonnes volontés qui ont tenu à être anonymes".

"Lorsque le président de la république a fait l’annonce. On avait déjà, au niveau du ministère, décidé de faire le CEM et l’appel d’offre était en cours. Un bienfaiteur sénégalais qui a suivi l’annonce du chef de l’Etat a décidé de soutenir le Président en lui offrant ce collège" a soutenu M. Thiam.

Il a ajouté qu’"un autre bienfaiteur est venu offrir l’installation et les équipements".

Le ministre a souligné que "le président de la République a, en décidant de construire ce CEM, fait un pari sur l’éducation des enfants, la seule façon combattre à long terme et de façon durable la précarité, la pauvreté mais aussi d’assurer le développement durable".

Serigne Mbaye Thiam a, enfin, invité les élèves à "redoubler d’efforts pour assurer une réussite à 100% ou 200% aux examens" et les parents et enseignants, à travailler à assurer l’entretien de l’établissement.


MG/PON