Kaolack : des stratégies élaborées pour rendre effectif le concept
APS
SENEGAL-EDUCATION

Kaolack : des stratégies élaborées pour rendre effectif le concept "Ubi Téy Jang Téy"

Kaolack, 27 sept (APS) - Les autorités académiques et administratives sont en train d’élaborer des stratégies contre les difficultés récurrentes à l’effectivité des apprentissages dès le jour de rentrée scolaire a indiqué, mardi, l’inspecteur d’académie de Kaolack, Alioune Ndiaye. 


"Certaines de ces difficultés pour démarrer effectivement les cours le jour de rentrée des élèves, sont liées au désherbage de certaines écoles, à l`orientation des élèves pour poursuivre leurs études et les problèmes d`inscription" a-t-il expliqué.



M. Ndiaye s’exprimait lors d’une réunion de coordination en perspective de la rentrée scolaire 2016 avec l`ensemble des chefs d’établissements de la région de Kaolack.


Il a souligné que dans le cadre de ces préparatifs en vue d’une effectivité du concept "Uby Téy Jang Téy", le 5 octobre prochain, l’inspection d’académie est accompagnée par le commandement territorial pour mettre à niveau les écoles. 


L’inspecteur d’académie a invité les parents d’élèves à s’impliquer pour la réussite du concept "Ubi Téy Jang Téy", signalant que du côté de ses services tout est fin prêt "pour démarrer les enseignements apprentissages dès le 5 octobre"


"Nous avons 10 écoles élémentaires et 5 collèges au niveau de chaque IEF (inspection de l’éducation et de la formation) et nous allons cibler 2 lycées pour les enseignements apprentissages dès le 5 octobre", a-t-il indiqué.


M. Ndiaye s’est dit "optimiste que le concept +Ubi Tèy Jang Tèy+ sera une réalité à Kaolack".


"Certes nous n`allons pas atteindre les 100% du fait de localités où objectivement il y a des contraintes mais l`essentiel, c`est de commencer par 6 ou 7 écoles et à la longue, ces habitudes seront installées" a-t-il commenté.


Le président du collectif des chefs d`établissement de la région de Kaolack, Abdoulaye Niane, de son côté, a estimé que "Ubi Tèy jang Tèy" est une exigence et non un concept, soulignant que "ceci est la norme".


"On aura à Kaolack +Ubi Tèy Jang Tèy+ . Nous n`avons pas de doute au niveau des chefs d`établissement. Le problème se situe au niveau des élèves et parents d`élèves et j`espère qu’ils suivront les instructions de l`Etat pour l`intérêt du Sénégal" a ajouté M. Niane.


"Au niveau du lycée Valdiodio Ndiaye, un des plus grands de la région, les emplois du temps sont déjà disponibles, l`administration est fin prête" a assuré son censeur, Ousseynou Camara.


"Donc, nous pensons que +Ubi Tèy Jang Tèy+ sera une réalité au sein de notre établissement" a-t-il ajouté.

AB/PON