Kaffrine : Des étudiants de Kahi réclament leur subvention
APS
SENEGAL-EDUCATION

Kaffrine : Des étudiants de Kahi réclament leur subvention


Kahi (Kaffrine), 25 nov (APS) – Le président de l’amicale des élèves et étudiants ressortissants de la commune de Kahi (AEERK), Amath Ndao a appelé, samedi, les autorités communales à doter leur association de subvention municipale, a constaté l’APS.


"La mairie de Kahi n’a jamais donné aux étudiants une subvention malgré les nombreuses rencontres avec l’édile, alors que les étudiants rencontrent d’énormes difficultés liées surtout au logement dans les universités", a dit Amath Ndao lors d’un point de presse.


"Toutes les communes de Kaffrine accordent des subventions à leurs étudiants sauf celle de Kahi. Alors que la commune de Kahi a des ressources qu’aucune autre commune n’a", a-t-il ajouté, lançant un appel aux autorités étatiques afin que leurs doléances soient prises en compte.


Il a par ailleurs signalé qu’"une trentaine de jeunes qui avaient bénéficié de bourses de formation de la mairie de la mairie de Kahi sont aujourd’hui renvoyés de l’Institut Supérieur d’Informatique (ISI), pour défaut de paiement".

Interrogé par l’APS, le maire de la commune de Kahi, Eladji Taha Diané a demandé aux étudiants d’être patients.


"Les étudiants doivent être patients et penser à apprendre car ils sont l’espoir de demain. Les subventions tardent à venir parce que tout simplement les fonds de concours et de dotation mis à notre disposition sont insuffisants", a répondu Eladji Taha Diané.


"Nous ne ménagerons aucun effort pour subventionner les étudiants. Donc ils doivent être patients et savoir que la mairie est avec eux. Il m’arrive parfois de débloquer de ma poche pour aider les élèves et étudiants", a ajouté M. Diané.


Par rapport aux bénéficiaires de bourses de formation, le maire de Kahi a laissé entendre qu’il n’a "pas encore d’information relative à leur renvoi venant de leur institut d’acceuil".


"D’ailleurs, j’ai de bons rapports avec l’ISI. Mes relations avec cet institut sont très étroites. Nous n’avons pas encore d’informations qui justifient que ces étudiants sont renvoyés par l’institut même si c’est vrai que nous le devons 15 millions de frs CFA", a dit Eladji Taha Diané.


"Ces étudiants de l’ISI viennent presque de toutes les communes de la région de Kaffrine. Et, c’est une politique de la commune de Kahi pour aider l’Etat dans sa politique de développement. Ces étudiants vont poursuivre leurs études", a rassuré l’édile de la ville de Kahi.

MNF/PON