Kaffrine : Lancement d’un nouveau Programme de remédiation à l’élémentaire
APS
SENEGAL- EDUCATION

Kaffrine : Lancement d’un nouveau Programme de remédiation à l’élémentaire

Kaffrine, 30 mars (APS) – Le coordonnateur du Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES- IFAN), Professeur Abdou Salam Fall a procédé, vendredi, à Kaffrine (centre) au lancement officiel d’un nouveau programme de remédiation à l’élémentaire au Sénégal (PRE) destiné à valoriser le potentiel d’apprentissage des enfants, a constaté l’APS.
 
"Le programme sera mis en œuvre à partir de deux grandes activités que sont l’évaluation des apprentissages que les enseignants vont systématiser et la remédiation des enfants qui ont des difficultés dans les disciplines de base que sont la lecture et les mathématiques", a expliqué Pr. Fall.
 
La cérémonie de lancement du programme a été présidée par l’adjoint au préfet de Kaffrine, Mamadou Diouf, en présence des acteurs de l’éducation et des parents d’élèves.
 
Selon le professeur Sall, par ailleurs sociologue, le programme cible 40.000 élèves dans 80 écoles élémentaires publiques du Sénégal dont 20 écoles franco-arabes.
 
"Nous basant sur les résultats de +Jàngandoo+ 2016, la mise en œuvre du programme démarre avec les régions dont les résultats sont les plus faibles en lecture et en mathématiques’’, a-t-il précisé.
 
Ainsi, a-t-il indiqué, l’an 1 sera consacré aux quatre Inspections de l’éducation et de la formation (IEF) de l’inspection d’académie (IA) de Kaffrine. "Et, pendant la deuxième année, l’expérience permettra de couvrir les IA de Matam et Kolda", a relevé le professeur Abdou Salam Fall.
 
"La remédiation que nous avons initiée repose sur le principe que si on valorise l’univers culturel des enfants à la fois dans les contenus comme dans les outils pédagogiques utilisés, il y a de forte chance qu’on arrive à remédier les enfants et à faire en sorte qu’on puisse valoriser le potentiel d’apprentissage des enfants", a-t-il fait valoir.
 
"A la suite du programme +Jàngandoo+, nous sommes arrivés au constat qu’en moyenne 20% des enfants répondent aux normes de qualité. Et, nous nous sommes intéressés aux 80% des enfants qui ne réussissent pas", a encore Pr. Fall.
 
"Le LARTES a identifié les types d’erreurs que commettent les enfants", a-t-il poursuivi. "Nous avons mis en place des panels d’experts qui ont travaillé et identifié comment faire en sorte d’assurer la remédiation des élèves qui ne répondent pas aux normes de qualité d’où la mise en place du PRE", a fait savoir le professeur Fall.
 
L’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Kaffrine a pour sa part, soutenu que "c’est une occasion avec ce nouveau programme du LARTES d’offrir une seconde chance aux apprenants".
 
Ce programme, a estimé l’IEF de Kaffrine, va réduire le taux de redoublement et l’abandon car l’enfant va devenir de plus en plus performant.
 
"Ce programme est venu à son heure, à Kaffrine. Dans le dispositif d’enseignement-apprentissage, l’évaluation et la remédiation occupent une place de choix. Le pilotage pédagogique est une priorité de l’IEF de Kaffrine"’, a indiqué Doudou Fofana qui rappelle que le PRE va pour l’instant, intéresser cinq écoles élémentaires de Kaffrine.
 
"Dans ce programme de LARTES, a signalé M. Fofana, il y a une implication communautaire". "Donc, il y a une gestion participative et inclusive du pilotage pédagogique", a-t-il salué.

MNF/ASB/OID