Jangandoo 2016 : Les  résultats de Mbirkilane jugés inquiétants
APS
SENEGAL-EDUCATION

Jangandoo 2016 : Les résultats de Mbirkilane jugés inquiétants

Mbirekelane (Kaffrine), 21 juin (APS) – Les résultats enregistrés en 2016 par Mbirkilane dans le cadre du programme ‘’jangandoo’’ sont inquiétants, a indiqué l’inspecteur de l’enseignement, Youssoupha Mar.
 
Ces résultats concernent les performances en lecture, en mathématiques et en culture générale, a-t-il précisé, mercredi, en marge d’un atelier de restitution des résultats du programme ‘’jangandoo’’ 2016, organisé par le Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES). 
 
Le programme Jagandoo est une enquête d’évaluation citoyenne et périodique sur les apprentissages des enfants âgés de 9 à 16 ans dans toutes les régions du Sénégal. 
 
‘’Pour le département de Mbirekelane, les pourcentages demeurent toujours faibles, aussi bien en mathématiques, en lecture et en culture générale. Ces résultats sont inquiétants et ne doivent laisser personne indifférent’’, s’est alarmé M. Mar. 
 
‘’Même si les résultats sont aussi faibles au niveau national, ils sont encore plus faibles à Mbirekelane’’, a encore déploré M. Mar, venu représenter l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF) de Kaffrine à la cérémonie. 
 
‘’Nous, techniciens et autres familles d’acteurs œuvrant dans le domaine de l’éducation, nous devrons commencer à penser comment renverser la tendance’’, a-t-il suggéré. 
 
Il a insisté sur l’urgence de ‘’prendre des mesures allant dans le sens de renverser la tendance’’. 
 
Selon le superviseur du programme ‘’jangandoo’’ de la région de Kaffrine, Aïssatou Sanou Gaye Mbodj, au niveau du département de Mbirekelane, le taux de réussite enregistré en 2016 en lecture, se situe entre 5 et 10%.
 
’’Ce même taux a été enregistré en termes de performance en Mathématiques ainsi qu’en culture générale’’, a-t-elle précisé. 
 
‘’Ces résultats ne sont pas certes fameux. Mais, nous allons essayer d’avoir des pistes d’action afin de voir comment faire pour les améliorer’’, a-t-elle assuré, rappelant que plus de 200 ménages ont été enquêtés et 515 enfants, évalués dans le département de Mbirekelane.

MNF/ASG/OID