ACTUALITES
Guinguinéo : les bons points d’une initiative contre le travail des enfants
APS
SENEGAL-EDUCATION

Guinguinéo : les bons points d’une initiative contre le travail des enfants

Mbadakhoune (Guinguinéo), 14 nov (APS) - La Zone libre de tout travail d’enfant (ZLTTE) est en train de faire de bons résultats, a affirmé jeudi Pierre-Marie Coulibaly, coordonnateur d’Enda Jeunesse-Action, la structure porteuse de cette initiative destinée à encourager l’inscription des enfants à l’école et lutter contre leur travail.
 
‘’Dans la zone de Mbadakhoune, cette initiative a permis l’inscription massive des enfants au CI (cours d’initiation), et un des acteurs communautaires nous a signalé qu’à Paracelle, un petit village de la localité, 78 enfants ont été enrôlés’’, a dit à l’APS M. Coulibaly, au terme d’un panel sur l’approche ZLTTE.
 
‘’Nous n’avons pas encore fait le bilan global, mais cette affirmation est révélatrice de l’impact qu’a ce programme pour favoriser l’inscription des enfants, car il a dit que jamais ce chiffre n’a été atteint’’, a ajouté le coordonnateur d’Enda Jeunesse-Action. Il a plaidé pour une meilleure sensibilisation des parents en faveur de l’inscription et du maintien des enfants à l’école.
 
La ZLTTE a été conçue en Inde par une organisation communautaire dans le but de libérer les enfants utilisés pour payer les dettes de leurs parents, de manière à leur permettre d’aller à l’école.
 
Durant cette rencontre d’échange, les participants ont relevé les écueils qui entravent la scolarisation des enfants. Ils estiment que l’Etat, à cause de son ‘’désengagement continu’’, ne fait pas assez pour une inscription massive des enfants des pauvres.
 
L’adjoint au sous-préfet de Mbadakhone, El Hadj Omar Diack, s’est élevé contre cette remarque en appelant les parents à jouer leur partition pour la bonne marche de l’école qui, dit-il, reçoit des milliards du gouvernement.
 
‘’La responsabilité est partagée, et les parents doivent aussi s’impliquer en n’attendant pas tout de l’Etat, qui a aussi d’autres secteurs aussi importants à gérer’’, a argué M. Diack.
 
Les représentants des communes de Latmingué (centre) et Saraya (sud-est), et de la ville de Thiès (ouest) ont enrichi les débats de leur expérience réussie de lutte contre la non-scolarisation des enfants.


AMD/ASG/ESF