Grèves : la situation n’a pas encore atteint un seuil critique (inspecteur)
APS
SENEGAL-EDUCATION-EXAMEN

Grèves : la situation n’a pas encore atteint un seuil critique (inspecteur)

Dakar, 24 avr (APS) - La situation de l’enseignement dans le moyen et le secondaire ‘’n’a pas encore atteint un seuil critique’’ à cause de la série de grèves comparée aux années 2012 et 2016, a soutenu, mardi à Dakar, le Coordonnateur des Inspections d’académies du Sénégal, Gana Sène. 
 
‘’Au niveau de l’élémentaire, la situation est globalement stable. Dans le moyen et secondaire, même si la situation est stable dans bon nombre de classes d’examen, elle mérite une attention particulière’’, a-t-il dit.
 
S’exprimant lors d’une conférence de presse sur les propositions de réaménagement de l’année scolaire et du calendrier des examens, concours et évaluations, il a jugé ‘’globalement stable’’ l’enseignement dans l’élémentaire.
 
Selon lui, ’’la plupart des lycées et collèges, environ 80% ont entièrement fait les compositions, même si les conseils de classes ne sont pas encore tenus dans bon nombre d’établissements’’.
 
Ces constats ont été faits après une analyse scientifique et technique menée par la Coordination des inspecteurs d’académie suite à la situation née des grèves que connait le système éducatif depuis quelques mois, a dit M. Sène
 
La Coordination des inspecteurs d’académie regroupe 16 inspecteurs d’académie en rapport avec 59 Inspections de l’éducation et de la formation (IEF). 
 
Au regard de cette situation, elle a estimé nécessaire de faire des propositions de réaménagement de l’année scolaire et du calendrier des examens et des évaluations.
 
Elle va soumettre au ministère de l’Education une proposition de réaménagement du calendrier des examens, concours et évaluations fixant la date des examens entre la première semaine du mois de juin et le 24 juillet.
 
Ces propositions ont été faites en ‘’étroite collaboration’’ avec les directions centrales du ministère e l’Education, le ministère de la Formation professionnelle et le directeur de l’Office du Bac.
 

SK/OID