Lancement d’un programme destiné à booster la gouvernance de l’éducation
APS
SENEGAL-EDUCATION

Lancement d’un programme destiné à booster la gouvernance de l’éducation

Dakar, 29 oct (APS) – Un programme de renforcement du dispositif de représentation des organisations de la société civile a été lancé mardi à Dakar, à l’occasion d’une session de partage sur les fondamentaux, orientations et enjeux du Groupe national des partenaires de l’éducation et de la formation (GNPF).
 
A travers ce programme d’un an, l’objectif est de ‘’contribuer à l’amélioration de la gouvernance du secteur par une participation de qualité de la société civile à la mise en œuvre et au suivi du plan sectoriel de l’éducation dans ce cadre de pilotage du secteur’’, a expliqué le directeur exécutif de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).
 
Cheikh Mbow estime que ce cadre de dialogue et de mobilisation des ressources doit être ‘’mieux compris par ceux qui y siègent pour le compte de la société civile’’.
 
‘’En tant que société civile, les membres doivent pouvoir comprendre les enjeux pour peser dans les prises de décision et veiller à ce que les préoccupations soient prises en compte’’, a-t-il dit. 
 
Expliquant la genèse de ce cadre de concertation multi-acteurs mis en place en 2017, il a précisé que c’est une instance où toutes les familles d’acteurs sont représentées pour discuter de la politique éducative. 
 
Dans le contexte de l’élaboration du Plan stratégique du Partenariat mondial pour l’éducation et de la Lettre d’entente entre le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers (PTF), les parties prenantes du secteur se sont accordées sur la nécessité d’instituer un GNPF comme cadre de dialogue sur les politiques d’éducation et de formation.
 
C’est ce qui explique aujourd’hui la nécessité pour cette structure d’être une plateforme inclusive et opérationnelle de dialogue et de coordination et de se doter d’un plan d’actions annuel budgétisé et d’une stratégie de déclinaison au niveau déconcentré, a-t-il souligné. 
 
Le représentant de l’UNESCO, Abdoukhmane Karim, estime que ‘’c’est un instrument de décision essentiel dans la mise en œuvre du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence dans l’éducation (PAQUET)’’.
 
Il ajoute que le GNPF, en tant qu’outil de gouvernance composé de 95 membres représentant les différentes familles d’acteurs, doit être participatif et inclusif pour une implication efficiente de tous les acteurs. 
 
Le Groupe national des partenaires de l’éducation et de la formation est placée sous la présidence du ministère de la Formation. Son secrétariat général est assuré par le ministère de l’Education.
 
La session de partage et d’information sur les enjeux, orientations et fondamentaux du GNPF, d’une durée de deux jours, est organisée à l’intention des membres représentatifs du cadre et des 14 coordonnateurs régionaux de la COSYDEP.

ADL/ASG/MD