La mendicité des enfants au menu de journées scientifiques sur l’éducation au gamou de Tivaouane
APS
SENEGAL-RELIGION-EDUCATION

La mendicité des enfants au menu de journées scientifiques sur l’éducation au gamou de Tivaouane

Tivaouane, 1er nov (APS) - La mendicité des enfants sera au menu de rencontres scientifiques prévues les 6 et 7 novembre prochains dans le cadre de l’édition 2019 du Gamou de Tivaouane, a annoncé Abdoul Hamid Sy, responsable de la communication de cette initiative dédiée à l’éducation au Sénégal. 

Des rencontres scientifiques sont prévues les 6 et 7 novembre prochains à Tivaouane sur la problématique de l’éducation au Sénégal, a-t-il dit jeudi lors d’un point de presse. 
 
Abdoul Hamid Sy, cette réflexion se veut "une contribution de la zawiyya tijaniyya pour ne plus voir dans nos quartiers cette image hideuse d’une enfance maltraitée, écharnée et souvent exploitée au nom d’un savoir hypothétique parce que déjà hypothéquée". 
 
Une manière a-t-il dit d’"oser poser le problème" pour lui trouver une solution. 
 
L’édition 2019 du Maouloud de Tivaounane sera précisément célébrée dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 novembre, a-t-il affirmé. 
 
Elle sera marquée par des "messages forts émanant du khalife général des tidianes Serigne Babacar Sy Mansour à l’adresse de la oumma islamique, du Sénégal et d’ailleurs sur l’état de notre religion, celle du monde avec ses multiples convulsions". 
 
Au menu de son adresse, des mises en garde contre les antivaleurs, des recommandations et orientations à l’égard des disciples tidjanes, tout comme des conseils aux gouvernants dans "un contexte de crise multiforme". 
 
Le Gamou sera aussi le moment de "revisiter le patrimoine culturel et intellectuel de la tijaniyya à travers les enseignements de El Hadji Malick Sy". 
 
Il a aussi évoqué les "Burd populaires", qui constituent selon lui l’innovation de cette année, pour restituer l’œuvre de Bouseyri aux "couches les plus fidèles" à travers le Sénégal et dans la diaspora tidiane sénégalaise. 
 
Un forum de la jeunesse organisé par la commission jeunesse du Comité au service du Khalife Ababacar Sy (COSKAS), un spectacle sons et lumières, figurent également à l’agenda du Gamou.
 

ADI/BK