Formation continue des enseignants : l’OIF en soutien au système sénégalais
APS
SENEGAL-EDUCATION-PERSPECTIVES

Formation continue des enseignants : l’OIF en soutien au système sénégalais


Fatick, 17 oct (APS) - L’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres(IFADEM) a décidé d’appuyer l’Etat du Sénégal "dans sa politique de faire de la formation continue une priorité pour la requalification des ressources humaines", a indiqué, lundi, à Fatick, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam.
 
"IFADEM est venu appuyer le ministère de l’Education nationale dans sa politique de faire de la formation continue une priorité pour la requalification de nos ressources humaines en vue d’améliorer les performances scolaires des élèves", a-t-il dit.
 
Le ministre de l’Education nationale procédait au lancement de l’IFADEM qui, selon lui, "marque l’aboutissement de tout un travail qui a été fait, d’abord pour que le Sénégal soit éligible" à cette initiative, "ensuite pour confectionner toutes les ressources pédagogiques en utilisant les technologies de l’information et de la communication".
 
Dans ce cadre, 500 enseignants de la phase-pilote couvrant les régions de Fatick et de Kaolack ont été "dotés de tablettes et peuvent s’auto-former pendant 9 mois", a indiqué Serigne Mbaye Thiam.
 
Selon le ministre, "il s’agissait de lancer cette formation pour indiquer que le gouvernement est toujours aligné sur la directive numéro 8 du conseil présidentiel par laquelle le chef de l’Etat demandait de renforcer la professionnalisation des ressources humaines".
 
"Nous avons aussi la formation continue aujourd’hui diplômante des instituteurs-adjoints, mais nous avons aussi cette formation dans le cadre de IFADEM", a poursuivi le ministre de l’Education nationale. 
 
"Pour que les enseignants soient motivés, nous leur avons indiqué que cette formation qu’ils sont en train de subir sera valorisée par une certification au même titre que la formation continue, diplômante des instituteurs adjoints", a-t-il fait savoir.
 
Après la phase expérimentale, a indiqué M. Thiam, "nous prévoyons d’aller vers une phase d’expansion qui devrait couvrir 1500 instituteurs sur trois ans, dans les académies de Fatick, Kaolack, Kaffrine et même au-delà, et d’élaborer la feuille de route qui devra permettre l’élaboration de la stratégie de formation du personnel de l’éducation".
 
Fort de ces résultats "déjà atteints, il apparait clairement que le transfert dans un souci de pérennisation du dispositif IFADEM dans nos politiques de formation continue va constituer un précieux intrant, mais c’est surtout un impératif’’, a-t-il souligné. 
 
"Le recours à la formation à distance faciliterait la matérialisation de cette orientation", a soutenu le ministre de l’Education nationale.
 
 
 
 
 
 
 


FD/BK