Faibles résultats du CFEE à Louga : l’IEF annonce des mesures pour
APS
SENEGAL-EDUCATION

Faibles résultats du CFEE à Louga : l’IEF annonce des mesures pour "renverser la tendance’’

Louga, 19 avr (APS) - L’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Louga a mis en place des mesures pour renforcer le pilotage pédagogique afin de corriger le faible niveau des résultats de l’édition 2018 de l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), a appris l’APS.

Ces mesures permettront de "renverser la tendance’’ et d’améliorer les performances des élèves, a expliqué l’inspecteur de l’éducation et de la formation, Ibrahima Guèye.
 
En 2018, la ville de Louga avait enregistré un taux de réussite de 38, 28 % au CFEE, "une performance très faible comparée aux efforts faits en matière de pilotage pédagogique de gestion des examens", a-t-il jugé lors une rencontre de partage sur le bilan à mi-parcours de l’exécution du plan d’amélioration de la qualité de l’IEF de Louga. Une rencontre présidée par le préfet de Louga, Mamadou Khouma.
 
Selon M. Guèye, les résultats obtenus à l’examen "ne reflètent pas les lourds investissements qui avaient été faits. C’est toute la communauté qui devrait se retrouver pour voir les goulots d’étranglement qui n’ont pas permis de faire des performances à la hauteur des attentes".
 
"C’est pourquoi, au niveau de l’IEF, nous sommes en train de renforcer le pilotage pédagogique, d’évaluer les élèves selon les standards et les modèles donnés lors de l’entrée en 6ème et du CFEE et aussi de renforcer les écoles franco-arabes où il y a véritablement un problème pour renverser la tendance", a-t-il soutenu.

D’après lui, si les enseignants ont des difficultés à s’exprimer en français et en arabe, il ne peut y avoir de processus enseignement apprentissage.
 
"Dans un processus d’enseignement-apprentissage, a-t-il rappelé, il y a trois éléments essentiels que sont le programme à enseigner, les enseignants et les élèves. C’est le triangle didactique autour duquel gravite l’évaluation."
 
"A ce niveau, nous avons demandé aux enseignants d’être beaucoup plus présents dans les salles de classe et de satisfaire davantage l’attente des élèves", a-t-il dit, invitant les populations et les familles à soutenir les enfants dans leurs scolarités.
 
"La famille devrait s’impliquer davantage dans le suivi des enfants et les stratégies de remédiation que l’école déroule pour améliorer les performances des élèves", a-t-il souligné.

SK/ASG/BK