Cosydep liste les préalables à une reprise des enseignements apprentissages
APS
SENEGAL-EDUCATION-SANTE

Cosydep liste les préalables à une reprise des enseignements apprentissages

Dakar, 19 mai (APS) – La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) a proposé mardi une série de mesures permettant de garantir une reprise effective des enseignements apprentissages pour les élèves des classes d’examens le 2 juin, a appris l’APS.
 
Dans une déclaration rendue publique le même jour, l’organisation a notamment énuméré une liste de mesures présentées comme des préalables à une reprise des cours pour les élèves cibles plus de deux mois après leur arrêt à l’époque motivée par le souci de limiter la propagation du coronavirus dans le pays.
 
La Cosydep recommande dans un premier temps d’appliquer à tous les établissements la check-list, un recueil des dispositions préalables anticipatoires afin de déterminer la situation Zéro servant de point de départ des interventions.
 
Elle appelle ensuite à ‘’conduire les travaux d’assainissement, de désinfection par des astuces pratiques et de restauration des infrastructures scolaires pour redonner vie aux écoles afin de disposer d’un environnement sain et sécurisé respectueux des normes et standards : salles de classes réfectionnées et désinfectées, blocs sanitaires et points d’eau fonctionnels, …’’.
 
La Coalition souligne également l’importance de ‘’renforcer la dynamique communautaire en impliquant, dans les comités de veille, les acteurs notamment les ASC, les Organisations de base, les Comités de gestion, les Gouvernements scolaires, sous la coordination des collectivités territoriales et des autorités administratives et académiques locales’’. 
 
L’idée est de ‘’mobiliser et mutualiser les ressources eu égard aux conditions exceptionnelles (psychologues-conseillers, assistants sociaux, enseignants et locaux des établissements du préscolaire, Forces Armées) pour dresser des abris, autres infrastructures de la localité.
 
La Cosydep propose dans le même temps à l’Etat de ‘’fournir des réponses précises sur le sort réservé aux classes intermédiaires en apportant des réponses claires aux relativement à la question de leur accompagnement en termes d’apprentissage, d’évaluation et de passage. 
 
La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique insiste par ailleurs sur la nécessité d’‘’orienter davantage de ressources vers les cibles les plus vulnérables (écoles publiques, écoles non formelles et informelles, zones de forte concentration populaire, zones rurales, régions impactées)’’. 
 
L’organisation rappelle enfin la nécessité pour les pouvoirs publics d’‘’opter pour une communication visuelle optimale à travers de courtes vidéos de 2 à 3 minutes illustrant le protocole sanitaire et retraçant le parcours des élèves (domicile – école – domicile) et leurs mouvements au sein de l’école (dans la cour de l’école, dans les salles de classes, vers les toilettes, vers les points d’eau, les entrées et les sorties).
 
ADL/AKS/OID
 

ADL/AKS