COVID-19 : Le concept de continuité pédagogique, une
APS
SENEGAL-EDUCATION

COVID-19 : Le concept de continuité pédagogique, une "réalité plurielle’’ à Kaffrine (IA)

Kaffrine, 28 avr (APS) - Le concept de continuité pédagogique dans le contexte du coronavirus est une "réalité plurielle" à Kaffrine (centre) grâce au "leadership éclairé’’ des autorités académiques et à l’’engagement citoyen’’ des acteurs de l’éducation, a affirmé l’inspecteur d’académie de cette région, Aboubacry Sadikh Niang.
 
Il a relevé le rôle particulier joué par les enseignants et les responsables des radios locales dans la mise en oeuvre de ce concept pour aider les élèves, tenus éloignés des classes à cause du Covid-19, à renouer avec les apprentissages.
 
Il existe cependant dans la région un certain nombre de contraintes qui empêchent le plus grand nombre d’apprenants de tirer profit de ce concept.
 
"La cible (niveau d’atteinte des élèves) est limitée du fait de certaines contraintes et spécificités intrinsèques à la région (taux d’électrification des plus faibles, connectivité réduite, rupture d’avec certains élèves déjà dans des villages assez reculés, etc.)’’, a-t-il précisé. 
 
‘’Eu égard à ces difficultés, les différentes initiatives en cours bénéficient d’un engouement certain et d’une réelle adhésion de la part des communautés avec le soutien et l’accompagnement des autorités administratives et territoriales’, a-t-il souligné. 
 
A Kaffrine, les élèves peuvent encore garder le lien avec l’école grâce aux ressources numériques produites par les services du ministère de l’Education nationale dans les zones urbaines et péri urbaines favorables. 

Mais à côté de ces ressources, "les radios locales, les supports physiques ont permis d’installer le sentiment de la poursuite de l’année scolaire à Kaffrine’’, a-t-il souligné.
 
Il a signalé la création, le 5 avril 2020, d’un groupe WhatsApp "regroupant un certain d’acteurs et responsables du secteur. Ce groupe, à l’en croire, "constitue un cadre d’échange, de mutualisation, de régulation et de suivi des initiatives en cours’’.
 
Toutefois, il a indiqué que la réussite et la pérennisation de ces initiatives en cours (post COVID-19) dépendent en grande partie du renforcement de la mobilisation des communautés, notamment les parents d’élèves. Ils dépendent aussi et surtout de l’accompagnement matériel des collectivités territoriales (papier, frais de connexion, encre, transport des animateurs, etc.).
 
 ‘’S’y ajoute, la possibilité de mettre à contribution les ressources et équipements injectés par certains partenaires en termes de tablettes, de puces, de connexion à l’endroit des inspecteurs, des directeurs d’écoles, des enseignants et d’une partie des membres des CGE afin de renforcer la sensibilisation et de poursuivre un accompagnement pédagogique innovant, notamment dans les zones d’intervention’’, a-t-il poursuivi.
 
Aboubacry Sadikh Niang a expliqué qu’au niveau de l’académie de Kaffrine, la continuité pédagogique vise d’une part, pendant la fermeture des écoles, collèges et lycées, à maintenir un lien pédagogique entre les enseignants et les élèves. 
 
Son objectif est également d’entretenir les connaissances déjà acquises par les élèves tout en permettant l’acquisition de nouveaux savoirs.
 
‘’Pour tous les élèves, il restera primordial d’installer et d’entretenir un lien d’attention rassurant et personnalisé en respectant les mesures préconisées par les autorités sanitaires du point de vue des gestes barrières’’, a-t-il fait savoir. 
 
Dans la région de Kaffrine, divers supports de communication ont été choisis pour une bonne mise en œuvre de la continuité pédagogique. Il s’agit, entre autres, des cours à travers les radios de la place, la création d’un site Skype blog, de groupes WhatsApp, la télévision locale (Koungheul) et la télévision Kéba Tounkara et le réseau des câbleurs de Kaffrine.

MNF/ASG