Coubalan : l’UCAO annonce l’ouverture officielle de son établissement en fin d’année (vice-chancelier)
APS
SENEGAL-SUPERIEUR-INFRASTRUCTURES-PERSPECTIVES

Coubalan : l’UCAO annonce l’ouverture officielle de son établissement en fin d’année (vice-chancelier)

Ziguinchor, 13 oct (APS) – L’Université catholique de l’Afrique de l’ouest (UCAO, privée) compte procéder à l’ouverture officielle de son établissement encore en chantier dans la commune de Coubalan (Bignona, sud) "avant la fin du mois de décembre", a annoncé vendredi son vice-chancelier, Monseigneur Paul Abel Mamba, par ailleurs évêque de Ziguinchor.
 
"Le dossier de mise en service de l’UCAO Coubalan est largement diffusé auprès des acteurs. Le chronogramme des activités liées à l’ouverture officielle a été décliné (…) avant la fin du mois de décembre, nous comptons inaugurer cet établissement universitaire", a expliqué Mgr Paul Abel Mamba.
 
Il animait vendredi une conférence de presse avec d’autres responsables de l’UCAO sur l’ouverture prochaine du site de Coubalan et les difficultés liées au bon déroulement des chantiers dans ce village situé sur la boucle des Kalounayes en Casamance.
 
Le village de Coubalan situé sur la boucle des Kalounayes, appellation donnée à la zone Est de Bignona, abrite un projet de construction de l’UCAO sur un site évalué à plus de 80 hectares.
 
Débuté depuis bientôt dix ans, ce projet s’est heurté au refus d’une partie des populations qui avaient estimé que les terres ont été "illégalement attribuées par l’ancien conseil rural sans l’adhésion des populations".
 
Le camp qui s’oppose à l’attribution des terres à l’université privée catholique "ne veut pas que son principal domaine de survie qui abrite les principales pratiques agricoles dans la zone de Coubalan, soit attribué à l’UCAO sans que cette dernière ne détienne aucun document officiel et formel lui attribuant les 80 hectares en question".
 
Mais plusieurs habitants des villages des Kalounayes avaient battu samedi dernier le rappel des troupes en présence des imams et oulémas de la localité pour manifester leur adhésion à ce projet de construction et d’extension de l’Université privée catholique de l’Afrique de l’ouest qui fait l’objet d’une controverse dans la zone.
 
"Tout a été fait dans les règles de l’art. Les procédures de délibération des terrains ont été respectées. Le site qui abrite le chantier appartient à 11 familles qui ont toutes donné leur accord pour l’implantation de cette université", ont insisté les responsables locaux de la Conférence épiscopale qui regroupe le Sénégal, la Mauritanie, la Guinée Bissau et l’Ile du Cap-Vert.
 
"Nous allons poursuivre nos chantiers. Nous en sommes à la phase de finition. Nous voulons tout boucler avant la fin d’année. Ensuite, nous inviterons le président de la République pour l’inauguration officielle de cette université", ont souligné les responsables de l’UCAO en présence de quelques représentants des populations.

MTN/ASB/ASG