CFEE : pas de candidats recalés à Ziguinchor faute de pièce d’état-civil (IEF)
APS
SENEGAL-EDUCATION-EXAMEN

CFEE : pas de candidats recalés à Ziguinchor faute de pièce d’état-civil (IEF)

Ziguinchor, 26 juin (APS) – Aucun candidat du département de Ziguinchor (sud) n’a été recalé cette année à l’examen du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) et au concours d’entrée en 6e faute d’une pièce d’état-civil, a salué mardi l’inspecteur de l’éducation et de la formation (IEF), Babacar Diack.
 
‘’Nous n’avons pas connu ce problème cette année. Nous n’avons pas vu un seul élève qui a été recalé faute d’une pièce d’état-civil’’, a expliqué M. Diack, après avoir fait le tour de quelques établissements de la commune de Ziguinchor, pour constater le déroulement de l’examen du CFEE et du concours d’entrée en 6e.
 
Le préfet Ibra Fall, accompagné de l’inspecteur Babacar Diack, des représentants des parents d’élèves, des partenaires de l’école et beaucoup d’autres acteurs sociaux, a fait le tour de plusieurs établissements de la ville de Ziguinchor, dont les écoles élémentaires Moussa Bary, Birane Bèye et Sœur Marie Paul sagna.
 
‘’Plusieurs audiences foraines ont été tenues dans les différentes localités avec le soutien des autorités administratives, notamment les préfets et le président du tribunal de grande instance de Ziguinchor. Ces audiences foraines ont été déterminantes’’, a poursuivi Babacar Diack.
 
La délégation dirigée par le Préfet a salué ‘’les bonnes conditions dans lesquelles se déroulent les épreuves du CFEE avec des surveillants et des candidats qui ont répondu massivement’’.
 
’’Du côté des surveillants, il n’y a presque pas d’absence. Les seuls élèves absents, sont des candidats libres qui sont au CEM pour passer des compositions en ce moment. Il n’y a pas de problèmes à signaler. Toutes les dispositions avaient été prises auparavant’’, a assuré Babacar Diack.
 
Quelque 15 492 candidats sont concernés par l’examen du CFEE et l’entrée en sixième dans la région de Ziguinchor, où des dispositions ont aussi été prises par les autorités administratives et académiques pour ‘’parer à toute éventualité’’ dans le contexte de l’hiern,age, a déclaré l’inspecteur d’académie de la région, Siaka Goudiaby.

MTN/OID/ASG