Macky Sall : ’’Ceux qui ont facilité, organisé et bénéficié de ces fuites font honte à la société’’
APS
SENEGAL-EDUCATION-CONCOURS

Macky Sall : ’’Ceux qui ont facilité, organisé et bénéficié de ces fuites font honte à la société’’

Diamniadio, 20 juil (APS) - Les personnes qui ont facilité, organisé et bénéficié des fuites des épreuves du baccalauréat ‘’font honte à l’école, à la nation et à la société’’, a déclaré, jeudi à Diamniadio, le chef de l’Etat qui promet que des sanctions idoines seront prises dans cette affaire.
 
’’Je le dis sans détour, ceux qui ont facilité, organisé et bénéficié de ces fuites font honte à l’école. Ils font honte à la Nation, ils font honte à la société’’, a-t-il dit lors de la cérémonie de remise de prix du Concours général 2017.
 
Au total, 42 personnes ont été arrêtées et déférées au Parquet dans le cadre de l’enquête sur la fuite des épreuves du bac 2017. Il s’agit de 3 professeurs de lycée, 1 proviseur de lycée, 3 agents de l’Office du bac, 23 candidats et 3 candidats qui ont réussi en 2016 par la fraude.
 
’’L’enquête en cours sur les fuites sera menée à son terme, les responsabilités seront rigoureusement situées, et toutes les suites judiciaires et autres sanctions idoines suivront, sans aucune exception’’, a promis le chef de l’Etat.
 
Selon Macky Sall, ‘’l’école n’est pas un milieu où doit s’exercer la misère de valeurs et la déliquescence de l’éthique, un lieu où la tentation servile de la triche et l’appât du gain réduiraient à néant le goût de l’effort et la vertu du savoir-être’’. 
 
‘’Ce que je dis ici est particulièrement valable pour les enseignants ayant participé à cette funeste entreprise’’, a-t-il dit, soulignant que les personnes concernées ‘’n’ont plus leur place dans le système éducatif’’.
 
Car, poursuit-il, l’enseignant ’’est d’abord par définition, un éducateur en qui nous avons foi en lui confiant nos enfants le temps de l’école’’.

Toutefois, Macky Sall a précisé que ’’ce n’est qu’une infime minorité, insignifiante par son acte délictueux, qui ne peut en aucune manière salir tout un corps entièrement dévoué à l’école’’.
 
M. Sall a rendu un hommage à tous les enseignants.
 
Le président de la République a demandé au gouvernement ’’de prendre toutes les dispositions requises pour une meilleure sécurisation des épreuves des examens et concours’’.
 
Il a également demandé aux services de l’Etat concernés ’’d’étudier sans délai les modalités de renforcement des sanctions contre les violations de la réglementation en la matière’’. 
 
‘’Je n’oublie pas que l’école c’est plus que des bâtiments et des équipements, car l’essentiel est dans les valeurs qui encadrent et soutiennent l’école. Quand ces valeurs vacillent, c’est tout un monde qui s’effondre’’, a-t-il dit.

SK/OID/ASG