Cantines scolaires : des acteurs de Saint-Louis planchent sur les mécanismes d’adaptation au Covid-19
APS
SENEGAL-SOCIETE

Cantines scolaires : des acteurs de Saint-Louis planchent sur les mécanismes d’adaptation au Covid-19

Saint-Louis, 27 juil (APS) – De Saint-Louis (nord), des experts sur les questions alimentaires, responsables de cantines scolaires, agents de santé et membres du corps enseignant et parents d’élèves ont participé par visioconférence à partir de Dakar à un atelier consacré aux mécanismes d’adaptation à la crise sanitaire née de la propagation du Covid-19, a constaté l’APS.
 
Le thème de cet atelier de formation a porté sur la compréhension et l’adaptation au Covid-19. Il a été à l’initiative de l’organisation Counterpart International.
 
Cette formation qui se déroule simultanément sur deux sites différents, à Dakar en présentielle et à Saint-Louis, en visioconférence, a pour objectif de ‘’donner aux formateurs les outils pour développer cette activité au sein des académies, a expliqué Mamadou Diouf, un spécialiste en nutrition au sein de Counterpart International.
 
Il a relevé que les responsables des cantines scolaires, seront à l’issue de cette formation de trois jours (27 au 29 juillet), mieux outillés dans le cadre de la stratégie visant à avoir une école plus résiliente, tout en leur permettant de développer le programme d’alimentation scolaire dans un contexte de crise sanitaire.
 
"On ne peut plus continuer à travailler comme avant. Il faut aujourd’hui une rupture totale par rapport aux comportements qui avaient cours avant la pandémie, afin que les enfants puissent continuer à bénéficier de ces repas nutritifs, offerts dans le cadre du programme intégré d’alimentation scolaire", a-t-il indiqué.
 
Le spécialiste en nutrition, a signalé que la crise sanitaire exige et impose aujourd’hui aux acteurs de s’inscrire dans une approche assurance-qualité, pour un risque zéro de la transmission du coronavirus dans toutes les activités développées par les programmes d’alimentation scolaire.
 
Mamadou Diouf a rappelé la nécessité pour les acteurs de l’éducation, notamment ceux en charge de la gestion des cantines scolaires, de s’adapter en sorte de continuer à faire bénéficier aux enfants des repas nutritifs offerts dans le cadre du programme intégré d’alimentation scolaire.
 
BD/AKS/ASB