APS
MONDE-EDUCATION

"Regain d’intérêt’’ pour le Réseau des écoles associées de l’Unesco au Sénégal (SG commission nationale)

Saint-Louis, 9 juin (APS) - Le Réseau des écoles associées de l’Unesco au Sénégal suscite depuis quelque temps ’’un regain d’intérêt’’ consécutif à une période de léthargie, a souligné mercredi le secrétaire général de la commission nationale de l’organisation onusienne, Aliou Ly.

’’Il (ce réseau) a connu une léthargie, mais depuis que le ministre a désigné Mme Abibatou Sylla comme point focal, il a connu un regain d’intérêt", a-t-il dit à l’ouverture d’une rencontre de deux jours des écoles associées des régions de Saint-Louis, Matam et Louga, sur le thème de la promotion de l’éducation au développement durable et à l’éducation à la citoyenneté mondiale.
 
"De Paris et d’ailleurs, nous recevons des appels pour des renseignements et un partage avec l’expérience sénégalaise", a relevé le secrétaire général de la commission nationale de l’Unesco, l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture.
 
Aliou Ly a évoqué "le rôle primordial que l’école doit jouer dans la promotion de la citoyenneté, mission que s’est assignée le Réseau des écoles associées’’ de l’Unesco au Sénégal.
 
Cette structure regroupe "plus de 127 écoles et instituts éducatifs sur l’ensemble du territoire national et est bâti sur le préambule de l’acte constitutif de l’Unesco qui stipule clairement que les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix".
 
Le Réseau des écoles associées de l’Unesco a l’ambition de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation en vue de la paix et du développement durable, selon le secrétaire général de la commission nationale de l’Unesco pour le Sénégal.
 
Ses priorités et domaines thématiques "sont centrés sur des questions liées à la paix et aux droits de l’homme, à la compréhension entre les cultures, aux préoccupations mondiales et surtout aux questions liées aux atteintes des ODD à l’horizon 2030", a expliqué M. Ly. 
 
"Il se veut un puissant outil pour atteindre les objectifs de l’UNESCO et partant des commissions nationales, pour accroître leur visibilité sur le terrain, s’il bénéficie d’opportunités et de ressources nécessaires à son bon fonctionnement", a-t-il précisé.
 
Le Réseau du système des écoles associées de l’UNESCO (RESEAU), communément appelé « écoles associées de l’UNESCO », est un réseau mondial fondé en 1953 et rassemblant 10000 institutions éducatives de 181 pays.
 
Les institutions membres (écoles maternelles et primaires, établissements d’enseignement secondaire et professionnel, et institutions de formation des enseignants) œuvrent au soutien de la compréhension internationale, de la paix, du dialogue interculturel, du développement durable et de la qualité de l’éducation.

AMD/BK/ASG