BFEM : démarrage sans couac de l’examen à Louga
APS
SENEGAL-EDUCATION-EXAMENS

BFEM : démarrage sans couac de l’examen à Louga

Nguidilé (Louga), 14 sept (APS) - Quelque 7780 candidats dont 4680 filles ont démarré, lundi, les épreuves du Brevet de fin d’études élémentaires (BFEM) sans couac concernant le respect du protocole sanitaire et académique dans la région de Louga, a assuré le gouverneur, El Hadji Bouya Amar.
 
"Nous avons visité trois centres au niveau du chef-lieu de région et de manière globale et au niveau des autres départements, tout se passe bien. On ne nous a pas signalé de difficultés et nous avons un sentiment positif par rapport au déroulement du BFEM", a-t-il dit.
 
Le chef de l’exécutif régional s’exprimait au terme d’une tournée dans les centres d’examen du lycée franco-arabe public de Louga, du CEM Modou Awa Balla Mbacké et du Lycée de la commune de Nguidilé.
 
"Nous sommes à la dernière étape, la première a été le Certificat de fin d’études élémentaires qui était la plus difficile vu le volume du personnel engagé et d’apprenants puis il y a eu le Baccalauréat", a-t-il dit.
 
Selon lui, "le protocole sanitaire se déroule bien et c’est une grande importance vu la crise sanitaire actuelle dans laquelle nous sommes". 
 
"Avant de régler les questions académiques, il faut régler les questions sanitaires et tous les intrants ont été mis en œuvre par l’Etat et nous sommes dans la phase application", a-t-il soutenu
 
Le gouverneur Amar a invité les acteurs du système éducatif à éviter de tomber dans "la routine" au risque "de baisser la garde et créer des difficultés". 
 
Concernant le volet académique, a-t-il assuré, "il n’y a pas de souci, le personnel enseignant est engagé’’, espérant terminer dans de "très bonnes conditions".
 
Les représentants de syndicats et de l’Association des parents d’élèves au niveau départemental se sont réjouis "de la bonne organisation de l’examen". Ils ont toutefois invité les surveillants à être vigilants par rapport au port du masque chez les candidats.
 
Les candidats interrogés à l’issue des épreuves de français ont tous jugé abordables les sujets portant sur la protection de l’environnement et le roman "Une si longue lettre" de Mariama Bâ.
 
Les candidats au BFEM dans la région sont répartis dans 59 centres dont 26 dans le département de Louga, 19 à Linguère et 14 à Kébémer. Au total, 650 correcteurs et présidents de jurys ont été mobilisés.
 
Le département de Louga a présenté cette année 3519 candidats dont 2146 filles. Il est suivi de Linguère avec 2437 candidats dont 1469 filles et Kébémer 1824 candidats dont 1065 filles.

SK/ASB/OID