25.966 actes traités entre 2019 et 2021 (ministre)
APS
SENEGAL-EDUCATION-SOCIAL

25.966 actes traités entre 2019 et 2021 (ministre)

Kaolack, 23 mars (APS) – Au total, 25.966 actes de 44970 enseignants ont été traités et publiés sur le site du ministère de la Fonction publique et du Renouveau du service public, entre 2019 et 2021, a déclaré, mardi, à Kaolack (centre), Mariama Sarr.
 
"Pour ce qui est des statistiques générales en termes de production d’actes, au titre de l’année 2020, au total, 16.158 actes de 25.893 agents sont publiés soit sur le site du ministère de la Fonction publique et du Renouveau du service public, soit sur la plateforme GIRAFE", a détaillé la ministre de la Fonction publique.
 
Mariama Sarr faisait face à des journalistes pour faire le point sur le protocole d’accord du 30 avril 2018 et parler de l’état de traitement des dossiers au 23 mars 2021. 
 
"Comparé à la même période en 2019 où l’on avait enregistré 9.512 actes pour 18.525 agents, malgré la pandémie, il n’a pas été constaté une baisse de production comme l’on pouvait s’y attendre. Au contraire, la production d’actes a évolué de 169,86%. Et, en termes de périmètres d’agents la situation administrative a évolué de 139, 77%’’, a-t-elle ajouté. 
 
Selon la ministre, "cette plateforme a été rendue possible grâce aux mesures d’accompagnement du télétravail mis en œuvre à la Direction générale de la fonction publique". 
 
Au titre de l’année 2021, a rappelé Mme Sarr, "de janvier au 26 février, en sus des 296 actes de 552 agents disponibles sur le site du ministère, 10.911 autres actes électroniques signés sont en cours de traitement avant leur publication sur le site du ministère de la Fonction publique, soit 11.448 actes pour le seul trimestre de 2021". 
 
Par rapport à la problématique liée aux lenteurs administratives, elle a évoqué "trois types de dossiers", citant les demandes d’intégration (nomination et titularisation ou engagement), les demandes de reclassement et les demandes de validation des années de volontariat ou de vacation et de contractualisation.
 
"A la date du 7 octobre 2020, il ne reste aucune demande d’intégration non traitée", a dit Mariama Sarr. 
 
"Pour les demandes de reclassement, en fin septembre tous les dossiers de reclassement ont été traités et mis en circulation. Et, pour les demandes de validation des années de volontariat ou de vacation et de contractualisation, 10.663 projets d’actes d’avancement de grade, d’échelon, d’engagement, de nomination et de titularisation pris sous format électronique, sont en instance d’enregistrement", a-t-elle encore fait savoir.
 
La ministre a déclaré que son département est en train de travailler pour la prise en charge "des préoccupations" des enseignants et de tous les agents de l’Etat dans le cadre de la gestion de leurs carrières.
 
Dans cette perspective, elle a invité les syndicats à aller ensemble dans le cadre de la prise en charge des préoccupations des agents de l’Etat plus précisément des enseignants.
 
"Nous avons comme mission d’améliorer la fonctionnalité du guichet unique trimestriel pour apurer les dossiers d’enseignants en instance au niveau du ministère de la Fonction publique. A cet effet, des guichets alternatifs sont programmés au courant de l’année 2018. Ce qui nous a permis de prendre en charge beaucoup d’actes qui devaient faire l’objet de retour suite au remaniement ministériel", a-t-elle rappelé. 
 
Elle a promis de poursuivre la dématérialisation avec l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le circuit des actes.
 
Mariama Sarr a rappelé l’ouverture des bureaux relais au niveau de certaines régions du pays pour mettre à disposition des agents, une fonction publique de proximité afin d’éviter le déplacement à Dakar en vue de s’enquérir de la prise en charge de leurs dossiers. 
 
’’Nous sommes engagés pour respecter cette périodicité pour permettre aux autres ministères qui sont concernées par la chaîne de pouvoir aussi jouer leur rôle. Vider plus de 11000 actes en deux jours signifie que des efforts sont en train d’être consentis", a fait valoir la ministre de la Fonction publique.

MNF/ASB/OID