Ziguinchor : paix, agressions sexuelles et cancer du col au menu de la Journée de la femme
APS
SENEGAL-SOCIETE-CELEBRATION

Ziguinchor : paix, agressions sexuelles et cancer du col au menu de la Journée de la femme

Ziguinchor, 8 mars (APS) – La célébration de la journée mondiale de la femme est marquée à Ziguinchor (sud) par plusieurs activités allant de la sensibilisation sur la paix à des campagnes de sensibilisation sur le cancer du col de l’utérus et du sein en passant par la lutte contre les agressions sexuelles, a constaté un reporter de l’APS.


 
 
Une grande mobilisation des femmes est notée à l’aumônerie de Néma en face du stade Jules François Bocandé dès les premières heures de la journée.

Des centaines de femmes toutes de blanc vêtues, ont répondu massivement à l’appel du Conseil sénégalais des femmes (COSEF) pour célébrer cette mondiale dont le thème est axé sur : "Autonomisation des femmes et des jeunes filles rurales".
 
L’inscription en gros caractère sur une banderole "Féministes tant qu’il le faudra ; dénonçons les agressions sexuelles" renseigne sur la teneur des débats lors du forum de réflexion organisé par les membres du COSEF. 
 
"Les agressions sexuelles ont atteint un niveau inquiétant. Nous avons décidé de mettre l’accent sur le phénomène pour sensibiliser les uns et les autres. Nous ne pouvons parler d’autonomisation des femmes tant que les filles sont agressées", a déclaré la présidente départementale du COSEF, Aïda Fall.
 
"Nous devons redoubler d’efforts pour lutter contre ces violences sexuelles et corporelles dont les femmes sont victimes" a-t-elle poursuivi au cours d’une cérémonie présidée par le Préfet de Ziguinchor Ibra Fall en présence de plusieurs responsables d’organisations féminines et de l’Association des femmes militaires et paramilitaires.
 
La présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance, Ndèye Marie Thiam a, quant à elle, insisté sur la nécessité de "multiplier le combat pour la promotion de la paix en Casamance, un préalable pour une autonomisation des femmes".
 
A l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ), une série d’activités dont une cérémonie de don de sang, une campagne de sensibilisation sur le cancer du col de l’utérus et du sein, ainsi qu’une conférence sur l’activisme des femmes rurales, est en train d’être déroulée par l’Amicale des femmes de cette institution.
 
"En collaboration avec d’autres institutions comme l’ISM et l’UCAO, nous voulons avoir 500 poches de sang que nous allons remettre aux structures sanitaires de la région. Ce sera aussi un moment de sensibiliser sur les maladies du cancer du col de l’utérus et du sein" a expliqué Madeleine Sarr Manga, secrétaire générale de l’Amicale des femmes de l’UASZ.
 
En présence du recteur Courfia Kéba Diawara, les femmes ont aussi tenu une conférence sur les "Droits des femmes et sur l’activisme des femmes rurales pour la préservation de leurs droits".
 

MTN/PON