L’imam ratib de Ziguinchor dénonce
APS
SENEGAL-TABASKI-SEMON

L’imam ratib de Ziguinchor dénonce "l’insolence des acteurs du débat public"

Ziguinchor, 12 août (APS) - L’imam ratib de la grande mosquée de Ziguinchor (sud) El Hadji Ismaila Aidara a dénoncé "le manque de retenue et de mesure dans le débat public" au Sénégal, lundi, dans son sermon prononcé à l’occasion de l’Aïd-el-fitr ou Tabaski, la plus grande fête musulmane.

"Il y a beaucoup de querelles et d’insolence dans le débat public sénégalais. Les politiciens passent leur temps à se chamailler, une certaine presse ne cesse d’amplifier les propos des acteurs, la société civile n’a plus de poids et les imams sont parfois complices", a-t-il déclaré dans son adresse aux fidèles musulmans.
 
Dans son sermon prononcé en présence du gouverneur de Ziguinchor Guédj Diouf, de plusieurs autorités locales et de nombreux fidèles, El Hadji Ismaila Aidara a d’abord axé son sermon sur le "bonheur de la religion islamique".

Il a ensuite insisté sur "les mauvais comportements, l’incivisme et l’indiscipline de certains Sénégalais".
 
"Il y a trop de mensonges, de pratiques malsaines et de querelles à n’en plus finir. Il urge de rectifier le tir en mettant le focus sur l’éducation religieuse, le culte de la citoyenneté et des valeurs de solidarité et de pardon", a-t-il dit.
 
Le gouverneur de Ziguinchor, réagissant au sermon de l’imam Aïdara, appelle à "une introspection et à une prise de conscience" des différents acteurs concernés. 
 
"Chaque année, les mêmes pratiques et comportements sont dénoncés dans les sermons. Il nous faut une prise de conscience généralisée avant de pouvoir changer les choses", a déclaré Guédj Diouf.
 

MTN/BK