Washington prône une union sacrée autour du problème des enfants de la rue (ambassadeur)
APS
SENEGAL-USA-ENFANCE

Washington prône une union sacrée autour du problème des enfants de la rue (ambassadeur)

Saint-Louis, 20 juil (APS) – L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, James Zumwalt, a souligné mercredi à Saint-Louis (nord), l’importance pour le gouvernement sénégalais, les collectivités locales et la société civile d’œuvrer ensemble à la résolution du problème des enfants de la rue.

‘’Il est important pour l’Etat du Sénégal, le gouvernement central, les collectivités locales, les ONG, les chefs religieux et l’ensemble de la société de travailler ensemble pour résoudre le problème des enfants de la rue’’, a-t-il notamment déclaré à des journalistes.

Le diplomate américain s’exprimait lors d’une visite effectuée mercredi dans une structure de recueil, d’appui et de protection des enfants de la rue ou en situation de vulnérabilité.

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en a profité pour partager un dîner avec les pensionnaires et autres enfants de cette structure dénommée Maison de la Gare de Saint-Louis.

Ce centre d’accueil et de réinsertion des enfants existe depuis 2010 et est doté de salles de classe, d’un dortoir et d’une salle d’initiation à l’informatique.

L’initiateur de ce centre, Issa Kouyaté, a récemment reçu une distinction du département d’Etat américain pour ses actions en faveur des enfants.

James Zumwalt a, à cet égard, fait part de la volonté de la représentation diplomatique américaine au Sénégal d’appuyer cette initiative. 

‘’Nous avons déjà fait un programme avec la mairie de la Médina à Dakar pour diminuer la mendicité des enfants dans la rue. Pour la deuxième fois, nous comptons faire venir à Saint-Louis des experts pour échanger sur les bonnes pratiques et trouver une solution adaptée à cette ville’’, a-t-il promis.

Le gouvernement sénégalais a récemment initié la mise en œuvre d’un programme de retrait des enfants de la rue et leur placement dans des centres d’accueil pour certains afin de combattre leur exploitation par la mendicité.

Le directeur de la protection des droits de l’enfance et des couches vulnérables, Niokhobaye Diouf, a ainsi fait état du retrait de 261 enfants dont 37 Bissau guinéens, 11 Maliens, 3 Gambiens et un Sierra-léonais dans le cadre de ce programme.

AKS/ASG