Vers l’organisation du Forum de l’étudiant sénégalais (officiel)
APS
AFRIQUE-FORMATION

Vers l’organisation du Forum de l’étudiant sénégalais (officiel)

    De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka

Conakry (Guinée), 14 mai (APS) - Le Sénégal va s’inspirer de la guinéenne qui a organisé du 10 au 2 mai, à Conakry, la deuxième édition du Forum de l’étudiant guinéen pour organiser son propre forum a indiqué, le directeur du Centre national de documentation scientifique et technique, Mouhamadou Moustapha Sow.



M. Sow a fait cette annonce lundi à la réunion de débriefing avant le retour sur Dakar de la délégation sénégalaise invitée au Forum de l’étudiant guinéen.

Des fonctionnaires du ministère de l’Enseignement supérieur, des étudiants des universités Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Assane Seck de Ziguinchor, Alioune Diop de Bambey, de l’UVS (université virtuelle du Sénégal) et de l’Institut supérieur de formation professionnelle (ISEP) de Thiès avaient pris part au Forum.

La délégation sénégalaise a jugé "de qualité" sa participation à cette rencontre d’échanges et de partage qui a réuni des centaines d’étudiants.

"Il faudrait, au niveau du Sénégal, qu’on organise le Forum de l’étudiant sénégalais (FES). Nous avons échangé avec le ministre qui a donné son accord pour la tenue de ce forum", a dit Mouhamadou Moustapha Sow.

Qui a précisé que "le groupe actuel va constituer le noyau de la réflexion pour l’organisation prochaine de cette manifestation. Nous allons y travailler et échanger sur cela".

La Guinée et la Côte d’Ivoire sont déjà pleinement engagés dans le projet d’organisation d’un Forum de l’étudiant africain.

"Le Sénégal va intégrer ce qui est en train d’être fait. En 2016, le ministère avait organisé une caravane sous régionale au Mali et en Côte d’Ivoire pour mettre en place une organisation à l’échelle UEMOA et ensuite aller à l’échelle africaine", a expliqué M. Sow.

"Il est important qu’on ait un forum de l’étudiant africain et cela peut être bénéfique pour le développement de nos universités" a fait remarquer l’enseignant-chercheur à l’UVS, Doudou Sène, membre de la délégation.

Selon lui, "si le continent est soudé, il pourra avoir des stratégies pour développer la jeunesse, la former, l’exploiter et conquérir les autres pays".

Outre ce projet en gestation, il est également envisagé la mise en place d’un accord-cadre de coopération entre le Sénégal et la Guinée qui prendrait en charge toutes les questions relatives à l’enseignement supérieur et à la recherche, des échanges d’étudiants et à la formation des formateurs.

Après trois jours de partage et d’échange, la délégation a visité, dimanche, l’île de Kassa dans le village de Koromaya en Guinée Conakry où le fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba aurait fait, lors de son exil vers le Gabon, une escale pour prier sur l’île. Lundi, vers 13h, elle a quitté Conakry pour Dakar.

SK/PON