Vers l’actualisation des programmes du PAGIRE
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Vers l’actualisation des programmes du PAGIRE

Dakar, 17 avr (APS) - Le gouvernement du Sénégal a décidé d’actualiser les programmes du plan d’action de gestion intégrée des ressources en eau (PAGIRE) afin de développer une stratégie de protection et de valorisation de la ressource eau, a expliqué, mardi à Dakar, le directeur de la gestion et de la planification des Ressources en eau du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Niokhor Ndour.
 
 
"Il était nécessaire d’actualiser le PAGIRE qui était bâti dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) entre 2008 et 2015. Comme nous avons dépassé cette période et vue les nouveaux enjeux, il était important de l’actualiser" a-t-il dit.
 
S’exprimant lors d’un atelier de partage, il a estimé qu’il était nécessaire pour le gouvernement au vue des enjeux liés aux "changements climatiques, les stratégies mises en œuvre par nos autorités, les Objectifs du développement durable (ODD) et la vision africaine de l’eau".
 
"Au terme de ce plan d’action, le gouvernement a d’abord évalué avant d’enclencher l’actualisation financée par l’Agence belge de développement (ENABEL)" a dit M. Ndour, qui souligne que cette actualisation vient à son heure.
 
Selon lui, "la ressource en eau devient de plus en plus vulnérable du fait de l’augmentation de la population, des changements climatiques". Il faudrait alors, dit-il, "développer une stratégie de sa protection et de sa valorisation".
 
"La ressource en eau est considérée comme une ressource économique et on voit son importance par rapport à toutes les activités économiques. Quand on la préserve, on la valorise davantage et cela booste la croissance et les activités économiques importantes pour les actions socio-économiques" a-t-il expliqué.
 
Le PAGIRE est le projet de mise en œuvre du plan d’action pour la gestion intégrée des ressources en eau du Sénégal. Il intègre la politique du gouvernement visant à améliorer le cadre de vie et à asseoir les conditions pour un développement durable par la satisfaction des besoins en eau des populations, de l’agriculture et de l’élevage. 
 
Le directeur de la gestion et de la planification des Ressources en eau a précisé que des stratégies et des services sont en train d’être développés pour montrer l’importance du PAGIRE. 
 
"Nous sommes en train de faire participer les populations dans la gestion de cette ressource en eau et pour cela on va mettre en place le fonds de gestion de l’eau qui pourra accompagner les activités du GIRE au niveau central, déconcentré et décentralisé" a-t-il dit.
 
Pour la représentante d’ENABEL, Corine Diouf, "il est important d’avoir un cadre dans lequel tous les utilisateurs vont se retrouver et échanger sur la meilleure manière d’utiliser la ressource eau et réfléchir sur un plan de communication autour de cette stratégie".
 
 

SK/PON