Validation technique du Plan d’action opérationnel pour l’emploi des jeunes
APS
SENEGAL-SOCIETE

Validation technique du Plan d’action opérationnel pour l’emploi des jeunes

Dakar, 29 mars (APS) – Le secrétaire général du ministère de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main-d’œuvre, Gorgui Ndiaye a procédé, jeudi, à la validation technique du Plan d’action opérationnel pour l’emploi des jeunes (PAOEJ) pour la période 2018-2022.
 
"Le plan d’action a pour objectif d’informer sur le processus de réactualisation, échanger et valider les différentes composantes du plan d’action par les acteurs impliqués, confirmer la prise en compte acceptable du volet genre dans le processus (...)", a-t-il dit. 
 
M. Ndiaye s’exprimait en marge de l’atelier de validation technique du Plan d’action opérationnel pour l’emploi des jeunes (PAOEJ), en présence du conseiller de l’emploi et de la sécurité sociale de l’Ambassade d’Espagne au Sénégal Ramon Marcos Allo. 
 
Selon lui, "le Sénégal fait partie des pays qui sont ciblés par le programme APIA (Programme pour la promotion de politiques publiques inclusives en Afrique subsaharienne) visant la réactualisation ou l’élaboration de plan d’actions opérationnel en faveur des jeunes dans cinq pays".
 
"Il va nous permettre de suivre tous les investissements se rapportant à l’emploi des jeunes et des structures d’intervention dans ce domaine mais aussi et surtout de voir à travers un document, un tableau de bord qui intègrent toutes les interventions dans un plan unique", a-t-il souligné. 
 
"En 2017, il y’a la délégation à l’emploi rapide qui a un budget de 30 milliards de FCFA destinés à l’emploi des jeunes et des femmes, non sans compter, les structures d’intervention", a-t-il relevé. 
 
Le directeur de l’emploi Demba Diop, a de son côté indiqué que la CEDEAO et l’Agence de coopération nationale espagnole pour le développement ont décidé de mettre en place le programme APIA dont l’idée général est d’en arriver à plan d’action global dans l’espace communautaire.
 
Le gouvernement du Sénégal en rapport avec le secteur privé a décidé de mettre en place une politique de "création massive de l’emploi des jeunes à travers les programmes public d’emploi", a-t-il ajouté. 
 
"Nous avons apporté notre appui financier dans cette relation de coopération mais le plus important est que le Sénégal est très conscient de l’importance de chercher les moyens pour que les jeunes puissent travailler ici", a soutenu le conseiller de l’emploi et de la sécurité sociale de l’Ambassade d’Espagne au Senegal, Ramon Marcos Allo. 
 
"L’Espagne est très engagé avec le Sénégal à régler le problème de l’emploi des jeunes qui sont l’avenir du pays. Cela s’explique par le fait qu’il y a plus de 30.000 sénégalais qui cotisent à la caisse de sécurité sociale espagnole, plus de 60.000 Sénégalais qui vont régulièrement en Espagne et 8000 Sénégalais qui ont pris la nationalité espagnole", a dit le diplomate espagnol. 
 
"C’est pourquoi, nous sommes engagés à aider le Sénégal parce que nous sommes un pays qui a beaucoup accueilli de Sénégalais", a-t-il ajouté.
 

DS/ASB/OID