Une retraite sur l’étude détaillée du Réseau continental du Train à grande vitesse, du 12 au 16 février
APS
AFRIQUE-INFRASTRUCTURES

Une retraite sur l’étude détaillée du Réseau continental du Train à grande vitesse, du 12 au 16 février

Dakar, 7 fév (APS) - L’Agence de planification et de coordination du NEPAD annonce organiser "une retraite" à Magaliesburg, en Afrique du Sud, du 12 au 16 février prochain, en vue d’examiner les propositions techniques et financières de 7 firmes ayant répondu à son appel d’offres lancé en décembre dernier, pour assurer le service de conseil de l’étude détaillée du projet du Réseau continental ferroviaire intégré du Train à grande vitesse pour l’Afrique (AIHSRN, en anglais).

Un appel d’offres pour les services consultants visant à "faciliter l’Étude Détaillée (DSS) du Réseau continental ferroviaire intégré du Train à grande vitesse dans le cadre de l’agenda 2063 (de l’Union africaine) et de son Plan directeur a été lancé en septembre dernier", signale un communiqué des services du Nepad.
 
Cet appel d’offres lancé sous l’impulsion de l’Union africaine visait à engager "une société d’ingénierie qualifiée pour assurer le service de conseil du DSS", explique le communiqué.
 
Il rapporte qu’au total, "20 manifestations d’intérêt ont été reçues" et ont été soumises à "une présélection technique par des experts techniques sélectionnés issus de l’ingénierie ferroviaire de diverses institutions régionales et nationales, en fonction de leurs compétences".
 
"Après un processus minutieux conformément aux normes de sélection de l’UA, renseigne le communiqué, l’équipe d’évaluation a présélectionné huit compagnies de consultants pour la prochaine étape de l’acquisition des services de consultants". 
 
"Il s’agit d’une invitation aux huit firmes à soumettre leurs propositions techniques et financières pour entreprendre l’étude détaillée de la portée du réseau ferroviaire et du plan directeur intégré de la Vision 2063 Africa", précise-t-l.
 
Suite à l’ouverture des propositions techniques le 12 janvier dernier, l’Agence de planification et de coordination du NEPAD organise une retraite, "du 12 au 16 février 2018, à Magaliesburg, Johannesburg, Afrique du Sud".
 
"Ce sera dans le but d’entreprendre un examen détaillé des propositions techniques et financières reçues des sept (7) firmes de génie-conseil (sur les 8 présélectionnées), qui ont répondu à l’appel d’offres lancé en décembre 2017 par la Division des achats du NEPAD", précise-telle.
 
Le Réseau continental du Train à grande vitesse est présenté comme "une initiative de la Commission de l’UA conçue pour relier les capitales africaines, aux centres économiques et industriels et aux principaux sites touristiques dotés d’une technologie ferroviaire à grande vitesse appropriée, ainsi qu’à d’autres sources d’énergie complémentaires, aux eaux transfrontalières et aux TIC. Infrastructure et services à large bande".
 
Il s’inspire de l’agenda 2063 de l’Union africaine qui "prévoit un Réseau continental ferroviaire intégré du Train à grande vitesse pour l’Afrique (AIHSRN) et un plan directeur". 
 
"Il s’agira de réseaux ferroviaires continentaux nord-sud et est-ouest à 4 axes longitudinaux et 6 latitudinaux respectivement, à mettre en œuvre sur une période de trois phases de planification ; les plans de développement à court terme (2015-2025), à moyen terme (2025-2045) et à long terme (2045-2065) de 50 ans (2013-2063)", selon le communiqué.

BK/ASG