Une commission de travail pour concrétiser des points d’accord de la coopération militaire entre les deux pays
APS
SENEGAL-GAMBIE-SECURITE

Une commission de travail pour concrétiser des points d’accord de la coopération militaire entre les deux pays

Dakar, 18 juin (APS) - Les états-majors des armées sénégalaises et gambiennes ont convenu de la mise sur pied d’une commission de travail destinée à "matérialiser dans les meilleurs délais" des points d’accord de coopération auxquels sont parvenus les deux parties, dont la possibilité de mise en œuvre du droit de poursuite, dans le cadre de la sécurité transfrontalière, a-t-on appris jeudi de source sénégalaise.
 

Cette annonce fait suite à une rencontre entre le général de corps aérien Birame Diop, chef d’état-major général des armées sénégalaises (CEMGA) et son homologue Yankoba Drammeh, général de division et chef d’état-major des forces armées gambiennes, mardi, à Farafégné, à hauteur de la frontière sénégalo-gambienne.
 
"Après un entretien en tête-tête, les deux chefs d’état-major ont fait le point de la coopération militaire (entre leurs deux pays). Ils se sont félicités des nombreuses actions déjà conduites, preuves de son dynamisme, et réaffirmé leur volonté de procéder au renforcement" de ladite coopération, notamment dans le domaine de la formation des cadres officiers et sous-officiers, rapporte la DIRPA, la Direction de l’information et des relations publiques des armées sénégalaises.
 
L’accueil d’unités dans les centres d’entraînement tactique (CET), notamment pour la préparation aux opérations de paix, est un des points de cette coopération militaire, signale la DIRPA dans un communiqué.

Il y a aussi "la sécurité transfrontalière pour lutter contre les activités illicites, en particulier le trafic de bois, par le renforcement des contacts entre autorités militaires frontalières, l’exécution de patrouilles conjointes ou combinées et la mise en œuvre du droit de poursuite".
 
Sur tous ces sujets, les deux autorités militaires "ont convenu de mettre sur pied une commission de travail, afin de matérialiser dans les meilleurs délais les points sus-évoqués", selon la DIRPA.
 
Elle annonce enfin que les deux chefs d’état-major ont "convenu de se rendre mutuellement une visite officielle, dès que la situation de la pandémie de la COVID-19 le permettra".

BK/ASG