Une camagne de prévention du cancer à Diourbel et Khombole
APS
SENEGAL-SANTE

Une camagne de prévention du cancer à Diourbel et Khombole

Dakar, 10 oct (APS) - La Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (LISCA) annonce organiser une campagne de prévention du cancer du col de l’utérus à Diourbel et Khombole (centre), de mercredi à samedi.
 
De concert avec la société de transport maritime DP World Dakar, un partenaire officiel de la campagne "Octobre rose 2018", la LISCA organise "quatre jours de campagne de prévention du cancer du col de l’utérus à Diourbel, les 10 et 11 octobre (mercredi et jeudi), et à Khombole, les 12 et 13 octobre (vendredi et samedi)", rapporte un communiqué. 
 
Dans ce cadre, DP World Dakar "va entièrement financer" des activités dont la formation des sages-femmes au dépistage du cancer du col de l’utérus, le dépistage du cancer du sein et des actions de sensibilisation.
 
La remise de deux appareils de cryothérapie "offerts aux districts sanitaires" de Diourbel et Khombole est également prévue, avant une "grande consultation à Dakar, où plus de 2.000 femmes seront dépistées samedi 20 octobre", au stade Léopold-Sédar-Senghor.
 
Une bourse de spécialisation en oncologie médicale sera également offerte à une femme, docteur d’Etat en médecine. 
 
Selon le communiqué, la LISCA et DP World Dakar "mutualisent leurs forces depuis trois ans, face à la persistance de facteurs de risque du fléau. Des efforts ont été fournis en ce sens dans trois districts (Louga, Saint-Louis et Rufisque), l’année dernière".
 
Cela s’est traduit par la formation de 86 sages-femmes, sept infirmiers chefs de poste de santé et trois médecins, lit-on dans le communiqué. 
 
Il évoque aussi le dépistage de 984 femmes consultées, dont 882 pour le col de l’utérus. En plus, "11 cas fortement suspects de cancer du col de l’utérus ont été biopsisés".
 
"Dix-sept frottis CV" (frottis cervico-vaginal) ont été réalisés dans le cadre du suivi gynécologique des femmes concernées et 45 autres traitées par cryothérapie, selon le communiqué.
 
Il affirme en outre que "presque 10.000 dépliants [ont été] distribués dans les artères des villes concernées avec des messages clés sur le cancer".


BK/ESF