Covid-19 : Un responsable de l’UNESCO insiste sur l’importance de l’information et la communication
APS
SENEGAL-SANTE-MEDIAS

Covid-19 : Un responsable de l’UNESCO insiste sur l’importance de l’information et la communication

Saly-Portudal (Mbour), 25 mars (APS) – Le Conseiller régional pour la communication et l’information au Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest, Michel Kenmoe, a insisté jeudi sur l’importance de l’information et la communication dans la lutte contre la COVID-19. 
 
’’Dans la lutte contre la COVID-19, ce n’est pas juste une question de santé publique, c’est aussi une question d’information et de communication. Lorsque la population a accès à une information de qualité, elle prend aussi, en conséquence, des décisions éclairées pour sa santé’’, a-t-il notamment dit.
 
Par contre, poursuit M. Kenmoe, lorsque la population a accès à de la désinformation sur la COVID-19, elle prend aussi des décisions en fonction de cette désinformation et il s’en suit des réticences vis-à-vis des recommandations éclairées par des études scientifiques sur la maladie et vis-à-vis du vaccin tel qu’observé dans plusieurs régions du monde.
 
Michel Kenmoe s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) dans le cadre d’un atelier de deux jours (25-26 mars) pour la promotion d’un guide pratique des médias en période d’épidémie, à l’initiative du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest.
 
’’La leçon que nous tirons de la COVID-19, c’est que les médias, qui sont censés participer à permettre à la population d’avoir accès à l’information, ont aussi été surpris par cette maladie. Impactés déjà par le contexte économique qui les fragilise, la COVID-19 les a davantage fragilisés’’, a déclaré M. Kenmoe.
 
Tirant les leçons de cette pandémie, l’UNESCO a pensé qu’il était important de ‘’recommander’’ aux médias quelques ‘’bonnes pratiques’’ pour mieux se préparer à faire face aux pandémies futures, a t-il dit.

’’De toute évidence, la COVID-19 ne sera pas la dernière épidémie, donc, les médias se doivent de tirer de cette expérience-là’’, a-t-il indiqué. 
 
Le guide, précise-t-il, essaie de rassembler un ensemble de conseils pratiques à mettre à la disposition des médias, d’une part, sur comment ils peuvent prendre des dispositions au sein de leurs médias pour anticiper sur des crises sanitaires et, d’autre part, à l’intention des professionnels des médias sur qu’est-ce qu’ils peuvent faire lorsqu’ils font face à un contexte d’épidémie ou de pandémie.
 
’’Nous avions pensé qu’avec un tel guide, il convient de faire la promotion auprès des professionnels des médias, des associations de professionnels des médias ainsi que des responsables des médias’’, a fait valoir le conseiller régional pour la communication et l’information au Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest.
 
L’UNESCO souhaite que ce guide pratique des médias en période d’épidémie, qui se lie en moins de dix minutes, puisse retrouver entre les mains de tous les journalistes.
 
’’Nous envisageons même d’en faire la traduction dans une des langues du Sénégal pour qu’il soit plus accessible à plusieurs cibles. Notre souci, c’est de faire en sorte que le manuel puisse être le plus vulgarisé possible’’’, a soutenu Michel Kenmoe.
 
ADE/OID