Un projet promouvant une
APS
SENEGAL-ENERGIE

Un projet promouvant une "cuisine respectueuse du climat" présenté à Tambacounda

Tambacounda, 17 juin (APS) - Un projet visant la promotion d’une "cuisine respectueuse du climat" a été présenté jeudi à Tambacounda (est), avec l’ambition de contribuer à modifier le comportement des ménages ruraux et urbains afin de les encourager à adopter les foyers améliorés dans leurs pratiques culinaires.
 
L’ambition des promoteurs de ce projet consiste à toucher 798.405 foyers dans les cinq régions d’intervention que sont Kédougou, Louga, Matam, Tambacounda et Thiès, sur une période de quatre ans ( 2021- 2024), a appris l’APS, à l’occasion de la cérémonie de présentation.
 
Selon Ablaye Fame, chargé de transition, efficacité énergétique et développement durable à Enda Ecopop, pendant sa phase d’exécution, le projet va chercher à renforcer la croissance de la vente des foyers améliorés afin d’accélérer la transformation du marché actuel.
 
"Nous devons travailler à la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l’adaptation et l’atténuation face aux changements climatiques", a-t-il souligné.
 
Selon lui, il s’agit de chercher des solutions pour un approvisionnement durable en bois énergie, tout en tenant compte de la préservation de l’écosystème et de la santé des femmes et des enfants.
 
Des forgerons de Tambacounda participant à la rencontre ont présenté le modèle de fourneau "jambar" destiné aux ménages ciblés par le projet de cuisine respectueuse du climat, prototype qui sera disponible dans 562 localités de la région de Tambacounda.
 
Le sous-lieutenant Mamadou Boiro, chef de la division suivi-évaluation de l’inspection des Eaux, forêts et chasses, a plaidé pour son utilisation à grande échelle par les populations.
 
Le projet de promotion d’une cuisine respectueuse du climat est cofinancé par le Fonds vert climat et sa mise en œuvre est coordonnée par l’agence allemande de coopération internationale (GIZ).
 
Son lancement, prévu ce jeudi, est motivé par la volonté de réduire la désertification, la coupe de bois et de lutter contre les effets des changements climatiques, selon son coordinateur exécutif, Mamadou Bachir Kanouté.
 
"Notre pays a initié le projet de Promotion d’une cuisine respectueuse du climat qui va consister à renforcer la production et la commercialisation des foyers améliorés pour changer les comportements liés à la cuisson", a-t-il dit le 3 juin dernier, lors d’une conférence de presse à Louga.
 
Selon une étude de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), environ 86% de la population rurale dépend du bois pour les besoins domestiques en énergie.

SDI/ASG/BK