Un projet d’électrification rurale pour 5.000 et 7.000 ménages de Kaffrine
APS
SENEGAL-SOCIETE

Un projet d’électrification rurale pour 5.000 et 7.000 ménages de Kaffrine

Malem Hodar, 2 fév (APS) - Entre 5.000 et 7.000 ménages de la région de Kaffrine (centre) vont accéder à l’électricité, avec la mise en service de 21 mini-centrales solaires en cours de construction dans le département de Malem Hodar, a annoncé mardi le directeur général de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), Baba Diallo.
 
M. Diallo, à la tête d’une délégation, a visité le même jour les mini-centrales des villages de Diacksao Saloum et Bolé, dans la commune de Dianké Souf, ainsi que celles de Léwé et Mbane, situées dans la commune de Ndioum Ngainth.
 
Le village de Touba Nguéyène, situé dans la commune de Sagna, a également reçu la visite du directeur général de l’ASER. Des mini-centrales solaires s’y trouvent. 
 
Ces ouvrages sont construits dans le cadre d’un programme d’investissement consacré à l’accès universel à l’électricité. 
 
‘’Globalement, 21.000 ménages seront concernés par ce projet dans l’ensemble du pays, et pour Kaffrine, c’est entre 5.000 et 7.000 ménages qui vont en bénéficier’’, a indiqué Baba Diallo. 
 
La visite des sites abritant les ouvrages électriques a permis au directeur général de l’ASER de faire le tour de cinq localités parmi les 17 dont les travaux ont démarré, des sites où ‘’les entreprises sont fortement mobilisées pour le respect des délais et des normes’’. 
 
Baba Diallo a dit être rassuré par l’évolution des ouvrages qu’il a visités. Les travaux des mini-centrales de Diakcsao Saloum et de Touba Nguéyène sont presque achevés, la mise en service des ouvrages a même démarré, selon lui.
 
La région de Kaffrine, en raison de son faible taux d’électrification, a été choisie avec huit autres, pour le début de ce projet de 79 milliards de francs CFA, mis en œuvre avec le soutien de l’Allemagne, a indiqué M. Diallo.
 
La région de Kaffrine va concentrer 66 des 300 villages bénéficiaires du projet, soit ‘’plus de 15 % du budget prévu, une part de choix, car, comme Kédougou (sud-est) et Kolda (sud)’’, elle a un taux d’électrification ‘’très faible’’, a expliqué le directeur général de l’ASER.
 
Le département de Malem Hodar aura 21 mini-centrales solaires.
 
Le projet comporte un volet formation des jeunes aux métiers des énergies renouvelables. Il est prévu aussi d’aider les femmes à mener des activités génératrices de revenus. 
 
‘’La formation est un volet important de ce projet, car, compte tenu du manque de main-d’œuvre qualifiée, nous avons prévu d’aider les jeunes’’, a souligné Baba Diallo.


MF/BK/ESF