Un poste de gendarmerie inauguré à Sandiara
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-SECURITE

Un poste de gendarmerie inauguré à Sandiara

Sandiara (Mbour), 20 mars (APS) - Le ministre des Forces armées, Augustin Senghor, a procédé mardi à l’inauguration d’un poste de gendarmerie dans la commune de Sandiara, une infrastructure dont l’implantation s’inscrit selon lui dans une dynamique de gouvernance de sécurité de proximité.

Ce poste de gendarmerie "s’inscrit également dans une logique de rapprochement et de bonne entente entre le citoyen et la gendarmerie, mais aussi dans une volonté manifeste de cette dernière d’améliorer l’occupation de l’espace par un maillage plus étoffé", a-t-il indiqué. 
 
Selon lui, l’ouvrage, qui constitue "une vielle doléance des populations" de Sandiara, trouve sa place dans les piliers du Plan Sénégal émergent (PSE).
 
Le ministre des Forces armées a ainsi félicité le Haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Meïssa Niang, directeur de la justice militaire, pour "les efforts généreusement consentis" dans la réalisation du projet. 
 
"Cela réconforte la nouvelle posture et la montée en puissance de la gendarmerie nationale déjà perceptibles à travers plusieurs réalisations assez illustratives", a souligné Augustin Tine, avant d’inviter les forces de défense et de sécurité à s’adapter aux nouvelles formes de délinquance dans tous leurs aspects. 
 
Il soutient que "dans un contexte sécuritaire où la menace devient de plus en plus diffuse, ce caractère cosmopolite de la délinquance a fini de prêter à repenser la sécurité dans toute sa nature"
 
Aussi, la mise en place d’une unité de gendarmerie s’avère-t-elle "une réponse mesurée à une demande vitale". 
 
"En plus de constituer un cadre de concertations fructueuses entre les gendarmes et les citoyens qui doivent y trouver réponses, orientations et conseils, ce poste est un solide lieu entre la gendarmerie toute entière et les habitants de Sandiara", a dit le ministre.
 
Il a salué les efforts du maire de cette commune pour son "engagement infaillible" et sa "détermination constante" à faire de cette vieille doléance "une belle réalité". 
 
Le ministre a exhorté l’ensemble des forces de défense et de sécurité et, pour la circonstance, celles de la région de Thiès, à "redoubler d’efforts et de vigilance", en s’inscrivant dans une démarche d’anticipation et de pro-action, en cultivant l’esprit du devoir par leur engagement à bien faire et leur loyauté envers leurs chefs, le tout dans le respect des lois et règlements mais aussi dans le respect de la dignité humaine. 
 
Le nouveau poste de gendarmerie, qui a coûté quinze millions de francs CFA, devrait constituer "une étape importante vers la création de la brigade de gendarmerie de la localité pour accompagner la zone économique spéciale et le futur port sec" prévus à Sandira, a déclaré son maire Serigne Guèye Diop, également ministre conseiller auprès du chef de l’Etat en charge de l’agriculture et de l’industrie. 
 
La municipalité de Sandiara a mis à la disposition du poste un véhicule "tout terrain" pour le rendre opérationnel et ainsi faciliter les patrouilles dans les trente villages de la commune. 
 
"Notre vision, c’est de faire de Sandiara, en 2035, une commune émergente, riche et prospère, portée par un développement industriel indéniable, par une population bien éduquée, bien formée, avec des niveaux de revenus élevés", a-t-il dit.
 
Selon lui, cette ambition va s’appuyer "sur un pôle développement industriel, d’agro-business dynamique, avec une gestion durable des ressources naturelles et une gouvernance territoriale inclusive". 
 
Cette vision a pour finalité d’"asseoir" dans chaque famille de la commune de Sandiara, "le progrès pour tous et le bonheur pour chacun", a indiqué Serigne Guèye Diop qui compte s’appuyer sur "une industrialisation intégrale". 
 
"Une telle ambition ne peut se réaliser que dans la paix et dans la sécurité", a-t-il fait valoir. 
 


ADE/MD/BK