Autonomisation  de la femme : le gouvernement veut baliser la voie pour de nouvelles avancées
APS
SENEGAL-FONCIER-GENRE

Autonomisation de la femme : le gouvernement veut baliser la voie pour de nouvelles avancées

Dakar, 25 juin (APS) - Le directeur de cabinet du ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Ciré Lô, a réitéré vendredi à Dakar la volonté du gouvernement de baliser la voie pour de nouvelles avancées dans le domaine de l’autonomisation économique de la femme. 

"Nous allons écouter nos partenaires qui vont nous donner un certain nombre d’enseignements" tirés de leurs recherches, a-t-il indiqué à l’ouverture d’un forum national sur les droits fonciers des femmes au Sénégal dont il présidait les travaux.

"Nous allons construire ensemble les chemins de l’avenir", et la ministre Ndèye Saly Diop "vous marque déjà tout son intérêt pour porter cela auprès du président de la République pour que nous puissions faire de nouvelles avancées compte tenu de ses engagements politiques", a dit M. Lô.

Ce forum national, organisé par l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR et ses partenaires, portait sur le thème : "Des évidences à l’action : stratégies et outils pour une gouvernance foncière inclusive et un accès sécurisé des femmes à la terre au Sénégal". 
 
 
"Nous allons voir comment faire de nouvelles avancées, comment construire et accélérer notre marche vers l’autonomisation des femmes conformément au Plan Sénégal émergent qui érige l’autonomisation économique de la femme au rang d’objectif prioritaire et transversal", a poursuivi Ciré Lô.

Il a assuré que le ministère de la Femme est engagé à continuer à marcher ensemble avec les acteurs et renforcer les synergies avec eux pour arriver à des résultats probants. 
 
M. Lô a rappelé que le ministère de la Femme a été associé tout au long du processus fondé sur "un partage et des échanges fructueux", en collaboration avec les partenaires techniques, les spécialistes et experts impliqués. 
 
Cheikh Oumar Bâ, directeur exécutif de l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), a remercié le gouvernement du Sénégal pour son engagement dans ce processus de gouvernance foncière inclusive et l’accès sécurisé des femmes à la terre au Sénégal. 
 
Il a aussi magnifié "la participation active" des femmes, des jeunes et des maires qui, comprenant les enjeux, ont aidé à avoir des acquis durables dans ce processus.
 
"C’est une fierté d’avoir des femmes leaders, des jeunes. Notre conviction est que nous pouvons faire confiance aux femmes, aux jeunes pour leur collaboration dans notre processus de recherche-action. Des maires ont compris les enjeux et nous ont aidés à arriver à des acquis durables", a-t-il souligné.
 
Des officiels, experts, des représentants d’organisations de producteurs et de collectifs de femmes productrices, des élus territoriaux ainsi que des acteurs de la société civile ont pris part aux travaux de ce forum national sur les droits fonciers des femmes au Sénégal.
 
La rencontre a aussi enregistré la participation de représentants d’institutions internationales accréditées à Dakar et de nombreux invités dont certains venus du Niger et du Togo, ainsi que des partenaires techniques et financiers.

SG/SBS/ASG/BK