Un officiel insiste sur l’approche multisectorielle pour la prise en charge des handicapés
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-SOCIAL

Un officiel insiste sur l’approche multisectorielle pour la prise en charge des handicapés

Saint-Louis, 2 nov (APS) - Mamadou Lamine Faty, responsable au ministère de la santé et de l’action sociale, a souligné samedi que ‘’les préoccupations des personnes en situation d’handicap au Sénégal sont gérées de manière multisectorielle, notamment par les ministères de l’enseignement supérieur, de l’éducation, de la santé et de la formation professionnelle, ‘’pour une prise en charge correcte de ces personnes’’.

 
M. Faty s’exprimait lors de la célébration de la journée internationale de la canne blanche dans la région de Saint-Louis.
 
Il a relevé que pour le cas des déficients visuels, le ministère de l’enseignement supérieur octroie des bourses d’études à l’étranger et au Sénégal aux étudiants aveugles. Aussi, l’état a mis en place ‘’un système d’accompagnement technique pour ces personnes’’.
 
Selon lui, ‘’un décret est en gestation pour une prise en charge totale des aveugles, ainsi que des arrêtés au niveau des ministères pour favoriser l’éducation inclusive des personnes qui souffrent de déficience visuelle’’.
 
D’ailleurs, précise Mamadou Lamine Faty, des écoles ont été créées à Louga, Saint-Louis et Dakar, en plus de l’INEFJA de Thiès ‘’pour permettre une inclusion effective des aveugles dans le système éducatif sénégalais’’. 
 
‘’Nous devons penser à développer d’autres structures au niveau du territoire national afin que les 200.000 personnes qui souffrent de déficience visuelle, c’est-à-dire 1,5 pour cent de la population en valeur relative, d’après le dernier recensement de l’ANDS, soient toutes prises en compte dans les programmes de l’état’’, ajoute-t-il.
 
Le président de la Convergence des Aveugles pour l’Unité, la Solidarité et l’Entre-Aide (Cause) a, quant à lui, fait un plaidoyer pour une ‘’prise en charge correcte des déficients visuels, afin qu’ils bénéficient d’une éducation, d’une formation et d’un financement des programmes de l’état’’.
 
Il a noté que ‘’les jeunes aveugles diplômés doivent bénéficier d’une discrimination positive pour leur insertion socioéconomique’’.
 
‘’Les personnes en situation d’handicap doivent être prises en compte dans le vaste programme de logements sociaux de l’état, c’est-à-dire un toit pour tous les déficients visuels du Sénégal’’, a-t-il plaidé. 
 
 
 

BD/MD