Un
APS
SENEGAL-RELIGIONS-SECURITE

Un "débat participatif" sur l’extrémisme, lundi, à l’Université Gaston-Berger

Dakar, 2 juil (APS) - "Timbuktu Institute", un centre d’études sur "l’éducation à la paix", va organiser, lundi, à 18 heures, à l’Université Gaston-Berger (UGB) de Saint-Louis (nord), la première session d’un "débat participatif" sur l’"importance de la prévention de l’extrémisme", annonce un communiqué parvenu à l’APS.

 
Plus de 400 étudiants et enseignants sont attendus à cette rencontre.
 
L’Organisation pour la paix et l’entente religieuse au Sénégal (ORPER) soutient l’organisation de ce débat auxquels vont contribuer des représentants "des communautés et organisations musulmanes et chrétiennes, confrériques et réformistes", sur le thème : "Prévention de l’extrémisme violent : quelle responsabilité pour les communautés religieuses".
 
Le thème sera introduit par Bakary Sambe, le directeur de "Timbuktu Institute", coordonnateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique (ORCRA) et enseignant au Centre d’études des religions de l’UGB.
 
Le débat, une activité du programme "Educating for Peace", entre dans le cadre de "l’appui aux efforts de l’Etat du Sénégal pour le renforcement de la cohésion sociale et la culture de la paix", selon le communiqué.
 
Les organisateurs de cette rencontre veulent "mieux responsabiliser les communautés et les leaders religieux dans la prévention de l’extrémisme, ainsi que le renforcement de leurs capacités dans la construction des résiliences communautaires".
 
"Educating for Peace", qui a déjà mené plusieurs actions dans les établissements secondaires, en collaboration avec la communauté éducative, est "un programme de consolidation de la paix et de la cohésion sociale au Sénégal".
 
Il soutenu par l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal, selon le communiqué.

PON/ESF