Un chercheur sénégalais invente une moissonneuse à criquets
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-TECHNOLOGIE

Un chercheur sénégalais invente une moissonneuse à criquets

Dakar, 18 oct (APS) – Le scientifique et chercheur sénégalais, Sanoussi Diakhité, a annoncé samedi, à Dakar, avoir inventé et présenté au grand public une moissonneuse à criquets ‘’efficace’’ dans la lutte contre l’invasion acridienne, la préservation de l’environnement et la procuration d’aliments pour la volaille et le poisson.

 
‘’Cette nouvelle invention que je viens de faire servira de moyens efficaces dans la lutte contre l’invasion des criquets, la préservation de l’environnement et la procuration d’aliments pour la volaille et le poisson’’, a-t-il assuré.
 
Le scientifique et chercheur sénégalais, qui avait déjà inventé la machine à fonio, intervenait lors d’une conférence virtuelle organisée à Dakar par la plateforme ‘’Les nouvelles de Kolda’’, une initiative de près de 300 ressortissants de la région de Kolda (sud) évoluant dans divers secteurs d’activités, et basés un peu partout dans d’autres localités du pays, en Afrique et dans la diaspora. 
 
La structure anime tous les 15 jours, depuis le mois de juillet, une conférence virtuelle, en invitant un expert dans un domaine précis, pour discuter des voies et moyens de créer les conditions d’émergence du terroir d’origine et du pays en général. 
 
Selon le professeur Diakhité, ancien directeur général de l’Office nationale de la formation professionnelle (ONFP), l’idée d’inventer cette moissonneuse à criquets est de proposer ‘’une solution non nocive pour les cultures et plus efficace que les pesticides utilisés afin de détruire les criquets ravageurs’’.
 
‘’C’est une machine qui aspire les criquets et qui les entraine vers un bac de stockage après les avoir broyés. Au lieu d’utiliser les produits chimiques pour les criquets, la machine ne fait que les aspirer à l’aide d’un procédé mécanique’’, a expliqué M. Diakhité.
 
Le chercheur sénégalais par ailleurs ancien professeur au lycée industriel Maurice Delafosse de Dakar a estimé que l’enjeu de cette machine est le fait qu’elle peut intéresser plus de trente pays à travers le monde.
 
Le professeur Sanoussi Diakhité a, au cours de sa carrière, décroché plusieurs ‘’récompenses ‘’ dont le prix Rolex en 1996, le prix du grand salon africain d’invention et d’innovation en 1997 et le prix Tchao à Silicium vallée aux USA en 2008. 
 
M. Diakhité a rappelé que la machine à fonio, une de ses œuvres, a permis de décortiquer cette céréale locale. Il dit avoir pensé concevoir cette machine pour lever une contrainte dans la filière du fonio, qui était bloquée dans son développement à cause de la difficulté de décorticage. 
 
Selon lui, ce blocage faisait que les producteurs avaient tendance à abandonner la culture de cette céréale qui pourtant a ‘’une qualité nutritive très importante’’.
 
‘’Je peux dire que la décortiqueuse à fonio a permis de relancer la culture de cette céréale au Sénégal et dans plusieurs pays de la sous-région ’’, a ajouté le scientifique sénégalais.
 
 
 

SG/MD