Un camp de reboisement de la Croix-Rouge à Darou Khoudoss
APS
SENEGAL-SOCIETE

Un camp de reboisement de la Croix-Rouge à Darou Khoudoss

Darou Khoudoss (Thiès), 7 août (APS) - Quelque 400 jeunes volontaires venus de plusieurs régions du pays ont entamé mardi ‘’un camp de reboisement et d’activités d’utilité publique’’, à Darou Khoudoss, dans la région de Thiès (ouest), à l’initiative de la Croix-Rouge sénégalaise, a constaté l’APS.

 
Le camp, qui va durer 10 jours, fait partie des activités du Programme intégré de renforcement de la résilience des communautés. Ce programme concernant les communes de Darou Khoudoss, Mboro et Taïba Ndiaye, situées dans les départements de Thiès et Tivaouane (ouest), couvre la période 2017-2021.
 
Les volontaires de la Croix-Rouge sont chargés, par des actions de reboisement, d’ériger ‘’une bande verte’’ séparant l’usine des Industries chimiques du Sénégal des habitations de Darou Khoudoss. 
 
Ils prendront part également à la réhabilitation des écoles et des postes de santé des communes de Darou Khoudoss, Mboro et Taïba Ndiaye, où seront construits ‘’des incinérateurs et des cases nutritionnelles’’, selon le coordonnateur du Programme intégré de renforcement de la résilience des communautés, Abdoul Khadre Thioune. 
 
La construction d’un parking destiné aux gros porteurs, un volet assainissement des quartiers des communes bénéficiaires et la formation de 150 jeunes aux ‘’premiers secours’’ font partie du programme, selon son coordonnateur.
 
Intervenant à l’ouverture officielle du camp, le président de la Croix-Rouge sénégalaise, Abdoul Aziz Diallo, a invité les communautés bénéficiaires de l’initiative à veiller à la protection des arbres qui seront plantés par les volontaires.
 
‘’Nous sommes dans un environnement sans cesse agressé par l’homme, les industries et le climat’’, a souligné M. Diallo, en présence du président de la Croix-Rouge mauritanienne.
 
Il a salué la mobilisation des jeunes pour la réussite de cette ‘’action humanitaire’’.
 
Le maire de Darou Koudoss, Magor Kane, a, lui aussi, loué cette initiative, en soulignant qu’elle a été menée dans un contexte de ‘’dégradation avancée de l’environnement’’ de sa commune.
 
Il s’est réjoui de la prise en compte des volets santé, éducation, environnement et formation à la citoyenneté par les responsables du Programme intégré de renforcement de la résilience des communautés.
 
Le représentant du maire de Mboro a loué les avantages de ce programme en termes d’amélioration des conditions de vie des populations et de prévention des maladies pulmonaires.
 
Le Programme intégré de renforcement de la résilience des communautés bénéficie d’un soutien financier de la Croix-Rouge belge d’‘’environ 600 millions de francs CFA’’, selon Abdoul Khadre Thioune, qui est également coordonnateur national des opérations de la Croix-Rouge sénégalaise.
 
Le programme quinquennal cible la santé communautaire et la protection de l’environnement. Il comprend des volets eau, hygiène et assainissement.

ADI/ESF/MD