UGB : plaidoyer pour une institutionnalisation du CORME
APS
SENAGAL-UNIVERSITE-EMPLOI

UGB : plaidoyer pour une institutionnalisation du CORME

Dakar, 28 fév (APS) – Le vice-président du Conseil d’orientation et des relations avec les milieux économiques (CORME) de l’université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), Amacodou Diouf, a plaidé, mercredi, à Dakar pour une institutionnalisation de ce dispositif de gouvernance au profit des étudiants.
 
"Nous avons demandé à ce que le recteur nous appuie davantage en institutionnalisant le CORME, faire de sorte que cela soit dans le dispositif de gouvernance de l’université afin de pouvoir mieux aider à accompagner l’université dans la réflexion autour de la question de la réinsertion de l’employabilité des étudiants, mais aussi de l’adaptation de certains profils par rapport au milieu professionnel", a-t-il souhaité.
 
M. Diouf s’exprimait à l’occasion de l’atelier de réflexion du CORME, organisé par le recteur de l’UGB, professeur Baydallaye Kane pour relancer les activités de ce dispositif de gouvernance mis en place au niveau de cette université en 2007, après plusieurs années de léthargie.
 
M. Diouf a souligné que cette journée de réflexion a permis de "décliner les grandes orientations du CORME afin d’aider l’UGB à asseoir une bonne politique pour renforcer davantage l’implication du monde socio-économique lui permettant de participer au rééquilibrage du développement économique".
 
"Il fallait engranger le maximum d’informations et les préoccupations qui ont été évoquées vont dans les sens de faire du CORME, un instrument institutionnellement assis auprès du recteur"", a-t-il dit.
 
"L’autre élément est que justement les gens ont vu que c’était un cadre indispensable pour accompagner l’université dans la réflexion stratégique mais aussi dans l’opérationnalisation de la connexion qui est nécessaire entre le milieu pédagogique et le milieu communautaire et le milieu social, donc de l’emploi", a-t-il ajouté.
 
Il a en outre indiqué que ces réflexions vont se poursuivre en ce qui concerne notamment des sujets tels que l’adéquation entre le formation et emploi, les rapports entre l’UGB et les collectivités locales, le secteur privé ainsi que les potentiels partenariats avec certaines institutions, lesquelles constituent, selon lui, des niches à explorer.
 
Saluant le travail jusque-là accompli par le CORME depuis sa création, le recteur de l’UBG espère que "les orientations et les modalités de mise en œuvre qui seront définies durant cet atelier, permettront à son université de disposer d’un plan d’actions prioritaires lui permettant de se positionner sur les plans national et international".

MK/ASB/OID